La fatigue n'est pas une fatalité!

Détail de peinture (non identifiée)Souvent inhérente à notre mode de vie, la fatigue peut se manifester avec plus ou moins d’intensité. Si une meilleure hygiène de vie suffit souvent à y remédier, elle peut parfois dissimuler une pathologie plus profonde, nécessitant une aide médicale. Quelles sont les manifestations et les causes de la fatigue ? Comment éviter simplement son apparition ?


La fatigue : mal du siècle

Stress, surmenage, vie urbaine, troubles du sommeil, mauvaise hygiène alimentaire, sédentarité… : les ennemis de la forme sont nombreux et touchent de plus en plus de monde, aussi bien les hommes que les femmes, les jeunes que les moins jeunes.

Il est toutefois important de savoir faire la distinction entre une fatigue "normale", celle qui suit un effort intense (intellectuel ou physique), une mauvaise nuit de sommeil ou encore une soirée animée, et qui disparaît d’elle-même en quelques jours ; et la fatigue chronique, celle qui se présente sans raison apparente, qui vous submerge et vous invalide, qui s’installe durablement et nécessite généralement une prise en charge médicalisée.

Mieux la connaître pour mieux la combattre

S’il est facile de reconnaître un état de fatigue, ses causes sont souvent plus délicates à diagnostiquer tant elles peuvent être nombreuses. Voici quelques pistes à explorer :

  • Hypoglycémie fonctionnelle : cette pathologie fréquente, induite par de mauvaises habitudes alimentaires, se caractérise par une baisse du taux de sucre dans le sang. La fatigue suit généralement de près la prise des repas, et s’accompagne de troubles de la concentration, de vertiges et d’anxiété.
  • Hypotension : elle touche surtout les femmes, notamment pendant et après les règles, ainsi qu’à la suite d’un accouchement.
  • Fibromyalgie : cette maladie rhumatismale touche 2% de la population, en particulier les femmes. Elle concerne  généralement des personnes adultes, mais est de plus en plus souvent diagnostiquée chez des enfants et adolescents.
  • Anémie : le manque de fer dans l’organisme est une cause fréquente de grande fatigue, en particulier chez les femmes présentant des règles abondantes.

Il peut également s’agir d’une virose chronique (fatigue induite par un virus), de problèmes de thyroïde, d’apnées du sommeil, d’une dépression latente, de malnutrition, de spasmophilie, de sensibilité aux produits chimiques de l’environnement…

Votre médecin vous aidera à faire le tri parmi ces différentes causes possibles de votre fatigue.

Quelques conseils pour prévenir la fatigue

  1. Mangez équilibré et varié. Faites la part belle aux vitamines, protéines, oligo-éléments et sels minéraux qui vous éviteront des carences, ennemies jurées de notre forme !
  2. Allégez vos repas du soir. Trop riches et trop lourds, ils nuiraient à la qualité de votre sommeil.
  3. Couchez-vous à heures régulières et respectez votre propre rythme de sommeil. Le manque et l’excès de sommeil sont à proscrire.
  4. Videz votre esprit avant de dormir afin que vos préoccupations quotidiennes ne viennent pas perturber votre sommeil.
  5. Evitez le surmenage. Faites-vous aider pour les tâches quotidiennes.
  6. Accordez-vous régulièrement des moments de détente et de loisir.
  7. Bougez ! Pratiquer une activité régulière vous permettra de rester en forme et en bonne santé.
  8. Evitez les stimulants après 17h : café, thé, mais aussi alcool et tabac nuisent à la qualité du sommeil.
  9. Préférez une courte sieste en début d’après-midi à une grasse matinée. Il est important de se lever et de se coucher à heures fixes.

Quelques règles, simples à respecter, qui vous aideront à tenir la fatigue à distance.

Mélina Hoffmann


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?