L'incontinence urinaire reste un tabou pour l'homme

On pense encore très souvent que les fuites urinaires n’arrivent qu’aux autres. Et pourtant, le problème est fréquent et touche aussi bien les hommes que les femmes, indépendamment de l’âge. Les chiffres parlent d’eux-mêmes: en Belgique, environ 200.000 hommes sont sujets à des fuites urinaires involontaires.


L’âge est un facteur important : 1 homme sur 10 de plus de 60 ans et près de 25% des hommes de plus de 80 ans souffrent d’incontinence. Les ennuis de fuites urinaires peuvent cependant survenir plus tôt, notamment en cas de problèmes prostatiques ou de diabète. 

Heureusement, le monde médical est là pour apporter une aide efficace à ces patients, pour autant que ceux-ci acceptent d’en parler avec leur médecin, ce qui est plutôt rare. Ce problème reste en effet un grand tabou et c’est dommage pour ceux qui y sont confrontés.

Comme chez les femmes, on dénombre plusieurs causes et formes de fuites urinaires involontaires chez les hommes. Les traitements dépendent de l’origine et de la nature du problème.

Les causes chez les hommes

La vessie masculine peut se trouver affaiblie à la suite de l’ablation de la prostate. Normalement, le problème se résout de lui-même au bout d’un an environ. L’embonpoint aussi peut entraîner des fuites urinaires, du fait de la surcharge qui pèse sur les muscles abdominaux et pelviens. La toux caractéristique du fumeur peut s’avérer être une cause indirecte de pertes urinaires, a fortiori si les quintes sont fréquentes et violentes. De plus, en raison du risque accru de maladies cardiovasculaires, les fumeurs consomment des diurétiques, ce qui accroît encore le risque d’incontinence involontaire. Parmi les autres causes, citons encore les lésions nerveuses, certains médicaments, la constipation et les infections.


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?