Etes-vous harcelé au travail?

Un sondage réalisé par Monster révèle que 6 travailleurs sur 10 ont déjà été victimes de harcèlement sur leur lieu de travail. De plus, 13% des sondés n’ont jamais été harcelés mais indiquent avoir été témoins de tels comportements à l’égard de collègues. Et vous?


Quelque 142 visiteurs du site Monster.be ont répondu à un sondage concernant le harcèlement au travail. Un si petit échantillon de sondés n'est donc pas représentatif de la société mais reflète néanmoins un certain malaise... Et pour cause: plus de 60% des internautes participants ont avoué avoir déjà été harcelés sur leur lieu de travail. Chez 41% d’entre eux, le comportement de harcèlement a été à ce point grave que leurs performances professionnelles ont eu à en souffrir.

ZebraZone, qui a sondé 1500 personnes sur le même sujet, confirme: "les travailleurs victimes de harcèlement moral s'absentent en moyenne 10 jours de plus pour des raisons de santé que leurs collègues non harcelés. Ils sont aussi davantage enclins à quitter leur entreprise (49 % contre 28 % en moyenne)."

Le harcèlement n'est donc absolument pas en faveur des chefs d'entreprises. Et pourtant, dans la majorité des cas, les bourreaux sont les supérieurs hiérarchiques!

Le harcèlement au travail est inscrit dans la loi belge depuis 2002. Il existe différents types de harcèlement: le harcèlement moral et sexuel mais dans les deux cas, il existe des possibilités d'y mettre rapidement fin.

Ces conduites abusives sont lourdes de conséquences pour les victimes.
Celles-ci se traduisent à la fois au niveau physique et émotionnel. Souvent, les harcelés se plaignent de maux de tête, de dos, à la nuque ou à l’estomac. Ils sont également nombreux à sombrer dans la dépression (36 % par rapport à 13 % pour les non-victimes), à ressentir de la colère (36 %), de la perte de contrôle (32 %), un sentiment de dévalorisation (30 %) et d’insatisfaction par rapport à eux-mêmes (21 %).


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?