Baisers et boutons de fièvre

BaiserOn peut avoir envie de s’embrasser souvent, de temps en temps? Et particulièrement à la Saint-Valentin. Mais il vaut mieux vaut néanmoins s’abstenir en cas de bouton de fièvre.


Un bouton de fièvre (herpes labialis ou herpès labial) est composé d’un amoncellement de petites vésicules sur les lèvres ou autour de celles-ci. Ces vésicules sont souvent douloureuses et, en quelques jours, deviennent de petites lésions, sur lesquelles se forme une croûte.

Le bouton de fièvre est provoqué par le virus de l’herpès simplex. Celui-ci peut être contracté, par exemple, en embrassant ou en câlinant quelqu’un qui a un bouton de fièvre. Après la contamination, le virus reste à vie dans l’organisme, à l’état latent. Lorsque les défenses naturelles sont affaiblies, en cas de fièvre, d’exposition au soleil, de maladie, en période de menstruation ou de fatigue, il peut devenir actif et générer une poussée de bouton de fièvre.

Garder ses distances, par amour

Le virus de l’herpès labial peut se propager de la bouche à d’autres parties du corps, via les doigts. Le nez, mais aussi les yeux, peuvent ainsi être infectés.

La pratique du sexe oral peut même provoquer la contamination de la zone génitale par le virus et causer de petits ulcères génitaux chez le partenaire sexuel.

Mieux vaut donc être extrêmement prudent lors des câlins, des baisers et des relations sexuelles! Le virus est contagieux à tous les stades de l’éruption. Du premier picotement jusqu’aux lésions ouvertes. Ce n’est qu’une fois que les vésicules sont totalement sèches que le risque de contamination est écarté. En cas de bouton de fièvre, mieux vaut garder ses distances avec l’être aimé.

Quelques conseils simples

  • En cas de bouton de fièvre, mieux vaut garder plus de distance avec son partenaire. Évitez autant que possible les câlins, les baisers et le sexe oral.
  • Essayez un maximum de ne pas toucher les vésicules.
  • Il est très important d’adopter une bonne hygiène. Lavez-vous bien les mains après tout contact avec le bouton de fièvre.
  • Traitez le bouton de fièvre avec une crème comme comme Zovirax Labialis. Celle-ci contient un antivirus, l’aciclovir, qui lutte contre la prolifération du virus de l’herpès simplex et contribue ainsi activement à la guérison.

Au jeu des questions et réponses

Pourquoi le bouton de fièvre devient-il actif ? Plusieurs facteurs peuvent activer le virus de l’herpès labial. Ils varient selon les personnes mais la diminution des défenses naturelles joue le plus souvent un rôle important. D’autres facteurs peuvent être les rayons ultraviolets, la lumière du soleil, le froid, le stress, la fièvre ou des infections comme le rhume.

Le virus est-il aussi contagieux en l’absence de poussée de bouton de fièvre ? Le virus de l’herpès simplex est extrêmement contagieux au stade des vésicules (ouvertes). Le risque de contamination est toutefois présent durant toute la durée de l’éruption. Ce n’est qu’une fois les vésicules totalement sèches que le risque de contamination est écarté. Le risque de contagion est donc nul lorsqu’il n’y a pas de poussée d’herpès labial.

Un baume pour les lèvres peut-il aussi aider en cas de bouton de fièvre ? L’utilisation d’un baume pour les lèvres pourra uniquement adoucir la peau et assouplir légèrement les croûtes. Le baume ne fait rien contre le virus même. Pour lutter contre la prolifération du virus, vous pouvez utiliser un produit antiviral.

Puis-je aussi être contaminé par le virus d’une autre manière ? Le virus de l’herpès simplex peut se transmettre lors de câlins, de baisers ou de relations sexuelles, mais aussi en partageant une serviette de bain ou un verre. Lorsqu’on se maquille, le virus peut être propagé de la bouche aux yeux. Faites donc très attention si vous avez un bouton de fièvre !

Les boutons de fièvre sont-ils dangereux ? En temps normal, le virus de l’herpès n’est pas dangereux mais il peut toutefois entraîner de sérieux problèmes chez les personnes dont le système immunitaire ne fonctionne pas (encore) assez bien. Le virus peut aussi avoir des conséquences gênantes plus graves pour les bébés et les jeunes enfants. Gardez à l’esprit que vous pouvez facilement contaminer les autres, même si le bouton de fièvre ne se voit pas encore.

Robert Derumes

A lire aussi...

  • Pour des vacances sans bouton de fièvre !

Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?