La Chine montre l'exemple

La République populaire de Chine, l'un des plus grands pollueurs de la planète, adopte désormais une politique brutale et draconienne en matière d'environnement. Le gouvernement chinois a en effet décidé de ne plus accorder de prêts bancaires et de couper l'électricité aux entreprises polluantes.


Si la Chine n'est pas une référence en matière de droits de l'homme, elle se dirige petit à petit dans le bon sens au niveau respect de l'environnement. Ainsi, le gouvernement chinois vient de décider de ne plus accorder de prêts aux entreprises trop polluantes.

La décision a été prise au mois de septembre 2012. Elle entre dans une série d'actions qui visent à réduire de 20% la consommation d'énergie par PIB et par tête en Chine d'ici 2010.

Déjà 2087 entreprises produisant de l'acier, du charbon, du ciment et de l'aluminium se sont vues ordonner de fermer leurs viennes usines sous peine de ne plus avoir accès à un prêt bancaire et à l'électricité. Les autorités n'ont pas hésité à mettre leurs menaces à exécution: elles ont déjà coupé l'électricité à 500 entreprises dans la province d'Anhui parce qu'elles ne répondaient pas aux objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Le gouvernement possède une base de données listant plus de 30.000 infractions environnementales commises par des entreprises. C'est ce qui lui permet d'identifier les entreprises aux pratiques douteuses en matière d'environnement.

Source:

www.observ.be

Melody De Visscher
 


Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?