L'incinération en quelques mots

On parle d'incinération ou de crémation. De plus en plus souvent car de nombreuses personnes la choisisse pour des raisons philosophiques, environnementalistes, financières. Ou parce qu'ils ne veulent pas que leur tombeau soit une charge pour leur famille.



La demande d'incinération peut être introduite :

  • soit par le défunt avant son décès ou par testament;
  • soit par la personne qualifiée pour pourvoir aux funérailles. Elle doit se munir d'un certificat par lequel le médecin traitant ou le médecin qui a constaté le décès affirme qu'il n'y a pas de signes de mort violente ou suspecte.

Le tarif des crémations varie selon qu'il s'agit d'un adulte, d'un enfant ou d'un "indigent", ou selon le jour où a lieu cette incinération.

Les cendres peuvent être :

  • dispersées soit sur une pelouse cinéraire du crématorium ou du cimetière communal;
  • mises en columbarium. On appelle colombarium un édifice érigé au-dessus du niveau du sol et qui comprend des cellules ouvertes ou fermées;
  • inhumées dans une parcelle d'inhumation des urnes ou dans une concession en pleine terre ou dans un caveau;
  • dispersées en mer (territoriale).

Si le défunt l'a spécifié par écrit ou à la demande des parents s'il s'agit d'un mineur d'âge, les cendres peuvent :

  • être dispersées ou inhumées à un autre endroit que le cimetière. Il ne peut s'agir d'un terrain public (sauf cimetière). S'il s'agit d'un terrain qui n'est pas la propriété du défunt ou de ses proches, l'autorisation écrite préalable du propriétaire du terrain est requise;
  • remises dans une urne à la famille pour être conservées dans un endroit autre que le cimetière
La personne qui a pris réception des cendres peut changer d'avis et ne plus souhaiter garder les cendres chez elle. Dans ce cas, les cendres pourront soit être transférées dans un cimetière pour y être dispersées, enterrées ou placées dans un columbarium, soit être dispersées en mer territoriale. Tout déplacement de l'urne doit être déclarée à l'officier de l'Etat civil.

La crémation peut s'accompagner d'une cérémonie religieuse ou laïque.

Philippe Allard
    

Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?