Face à la vague de chaleur

Sur la plage de San't Isidoro, Salento, Pouille, Italie (photo Ph. Allard)Quand une vague de chaleur s’annonce, des précautions très sérieuses doivent être prises. Les plus faibles doivent être mis à l’abri et les autres ne doivent pas se montrer téméraires.


En Belgique, c’est l’Institut Royal Météorologique (IRM) qui alerte le public et les professionnels en cas de vague de chaleur. Chaque année, on peut s’attendre à une à deux vagues de chaleur suivant les critères définis d’un point de vue santé dans le plan "vague de chaleur et pics d’ozone ". Ces fortes températures ne doivent donc pas être considérées comme anormales.

Le SPF Santé Publique, Sécurité de la chaîne alimentaire et Environnement invite chaque citoyen à se montrer attentif aux personnes sensibles, que sont les enfants, les personnes âgées ou malades et isolées.

Quelques conseils

Lors d’une journée de forte chaleur :

  • exposez-vous le moins possible au soleil;
  • protégez-vous par l’application d’une crème solaire;
  • buvez suffisamment, de l’eau de préférence;
  • signalez au CPAS de votre commune les cas isolés qui nécessiteraient le passage d’une assistante sociale.

Lors d’une journée caractérisée par un dépassement du seuil des concentrations d’ozone, il est recommandé aux personnes les plus sensibles (les personnes asthmatiques, les personnes qui ont des problèmes respiratoires, les personnes âgées et les enfants en bas âge) de :

  • rester à la maison;
  • ne pas fournir d’efforts physiques;
  • ne pas ouvrir les fenêtres pendant la période la plus chaude de la journée soit entre 12 et 22 heures (il faut ouvrir les fenêtres de préférence très tard le soir ou le matin, quand les concentrations
    sont retombées au plus bas);

Le port d’un masque n’est pas utile : il empêcherait la personne de bien respirer plutôt que de limiter l’aspiration de ce gaz irritant.

Le service publique fédéral (SPF) Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement a développé un plan afin de contrer les effets cumulés et mutuellement aggravants de la chaleur excessive et des pics d’ozone.

Le plan vague de chaleur et pics d’ozone est découpé en 3 phases : une phase de vigilance, une phase d’alerte (divisée en niveau 1 et 2) et une phase de crise. Les phases d’alerte et de crise s’enclenchent lorsqu’un certain nombre de critères sont remplis.

Sur le web

Vous trouverez les critères météorologiques liés au passage des phases dans le plan publié sur le site www.health.fgov.be, page "Ozone & vague de chaleur", ainsi qu’un document reprenant les questions les plus fréquemment posées (FAQ), et un document de recommandations.

Le site web de la cellule Irceline (www.irceline.be) fournit des information sur les concentrations actualisées en ozone (via les rubriques “qualité de l’air - ozone - actuel“)

Le site web de l’Institut Royal Météorologique de Belgique (www.meteo.be) propose le bulletin météorologique par région.

Philippe Allard

        

Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?