Cartables: les enfants en ont plein le dos

« Maman, papa, mon cartable il est trooop lourd ! »  Depuis quelques temps, votre enfant se plaint de maux de dos ? Selon plusieurs études, 20% des enfants de 6 à 12 ans souffrent de douleurs dorsales et pas moins de deux tiers des adolescents du cycle secondaire.


C'est un fait: le cartable est trop lourd. Il pèse parfois jusqu’à 33% du poids de l’enfant alors qu’il ne devrait jamais dépasser les 10%.

Alléger le cartable est primordial pour préserver le dos de votre enfant. Apprenez-lui à gérer le matériel à apporter. Il n'est pas indispensable de trimballer quotidiennement trois classeurs, deux dictionnaires et un atlas. Généralement, il est possible de laisser ce dont il n’a pas besoin dans un banc ou dans un casier.
Le choix du cartable est également important. Préférez un cartable à porter sur le dos plutôt qu’une valisette sur roulettes qui obligera votre enfant à se contorsionner le dos pour la tirer. Les sangles? Elles doivent être rembourrées, bien larges (4 cm minimum) et ajustées de façon à ce que le cartable soit tout contre le dos, à hauteur des épaules.

Le cartable doit également avoir une structure solide et rembourrée dans le dos. Les objets les plus lourds doivent être placés contre le dos pour éviter que l’enfant ne bascule en arrière. Enfin, le tout ne doit pas dépasser 10 % du poids de l’enfant.

Le cartable, pas le seul responsable

Le cartable n'est pas le seul responsable des maux de dos des enfants. La sédentarité est également pointée du doigt. Les jeunes ne font plus assez de sport. Ils préfèrent les jeux vidéos, la télévision, Internet, ... Ils ne se rendent plus à l’école à pied mais y sont conduits en bus ou en voiture. Résultat : une musculature du dos insuffisante.

Pour y remédier, les écoles devraient proposer des cours de gymnastique adaptés qui renforcement les muscles du dos. Une mini-gym du dos quotidienne à la maison avec des exercices d’étirements et de bascule du bassin ferait également des miracles.

Autre cause des maux de dos: des bancs ou chaises d'écoles inadaptés sur lesquels les enfants sont assis plus de mille heures par an. Ici, l'idéal serait une classe ergonomique comme celle d'une école secondaire de Tubize qui a fabriqué son propre mobilier sur les conseils d'un ostéopathe et d'un médecin scolaire. Les élèves travaillent sur des pupitres inclinés de 10° (ce qui permet de moins étirer la nuque vers le bas) et sont assis sur des coussins ergonomiques.

Et quand le mal est fait?

Il est indispensable de réagir à temps car si l’on en croit les statistiques, un enfant sur deux deviendra un adulte souffrant de douleurs lombaires. Les lombalgies constituent d’ailleurs la principale cause d’absentéisme au travail chez les moins de 45 ans.
Cependant, si votre enfant a déjà mal au dos, il est primordial de l’emmener consulter un ostéopathe.

Pour trouver une école du dos et un ostéopathe :

www.lecoledudos.be

Plus d'infos: Surfez sur

www.moncartable.be
, le site de la campagne "Mon cartable, poids plume" de la Communauté française datant de 2003 qui existe toujours et qui reprend une foule de conseils pour préserver le dos.

Melody De Visscher
 


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?