Le Spud's a la patate

Spud's (Sofitel Brussels Hotel)Les restaurants d’hôtel à Bruxelles sont devenus des adresses très recherchées, même si elles ne sont pas toujours accessibles. Un des derniers venus, le Spud’s joue la carte d’une certaine élégance, d’un raffinement, dans la table comme dans la décoration et ce au coeur du quartier européen.


Ce restaurant a pris place au rez-de-chaussée de l’hôtel Sofitel Brussels Europe, là où pendant des années la façade du centre Borschette rappelait l’existence de ce chancre urbain au coeur d’un quartier de plus en plus animé.

Ouvert en 2006, cet hôtel installé à la place Jourdan à Etterbeek respire une certaine zénitude.L’architecture a été signée par les bureaux Mahieu & Jaspers. Son lobby avec son puits de lumière a été décoré par le parisien Philippe Capron.

Ce 6e hôtel Sofitel en Belgique comprend 149 chambres - dont la déco joue sur les nuances de gris et de beige ou dans les tons rouge framboise - dont 12 suites, réparties sur 7 étages. Dans un tel quartier, à proximité immédiate du Parlement européen, de la Commission, du Conseil, on se doute que l’accent a été mis sur la possibililté d’organiser des réunions avec 11 salles (de 26 à 240 m²) bénéficiant de l’équipement le plus moderne.

Si vous trouvez le personnel d’accueil élégant, sachez que leurs uniformes ont été conçus par le couturier français Jean-Charles de Castelbajac.

Bien entendu, ce luxe et ses services ont un prix avec des chambres à partir de 450 euros, la suite royale avec vue panoramique sur le Parlement européen atteignant les 1.250 euros.

Le Spud’s

Le Spud’s est un véritable restaurant gastronomique qui revisite notamment l’univers de la pomme de terre. D’où le nom de Spud’s pour évoquer la patate !

Ouvert en novembre 2006, le restaurant est parrainé par le grand chef français Alain Senderens dont on nous certifie qu’il vient régulièrement à Bruxelles jouer son rôle de consulant, goûter les plats et vins. Si certains plats restent en permanence à la carte, d’autres apparaissent et disparaissent au gré des saisons, des tendances et des envies du duo Senderens - Poirot.

La cuisine se veut moderne, inventive. C’est un autre Français, Aurélien Poirot, qui a fait ses armes dans quelques bonnes maisons françaises (Au Trou gascon, Au Caré des Feuillants, Il Cortile, Lasserre, Hôtel Meurice), qui officie à Bruxelles, une ville dont il apprécie le calme !

La carte se cractérise par une "nouvelle cuisine" s’appuyant sur des ingrédients rares et jouant sur des saveurs inattendues, sans bien sûr oublier les allusions à la pomme de terre qui a donné son nom au restaurant. Ainsi, en entrée, cette émulsion tiède de pommes de terre au pain brûlé et au jus de truffe, surprenante et légère.

Quelques exemples d’alliances étranges : le saumon fumé aux rubans de concombre et beurre de wasabi, le magret de canard aux dragées et graines de coriandre, servi avec ses tubes de navets "daikon" caramélisés, l’agneau à la javanaise. L’originalité se manifeste également dans les desserts comme l’aztec (gâteau) de pommes de terre et vanielle de Tahiti ou le Samana 2005, un gâteau au pur caco de Saint-Domingue.

Le cadre élégant aux dominantes rouges et noires permet d’accueillir jusqu’à 100 convives. Particularité : une grande table d’hôtes qui permet aux voyageurs solitaires de l’être moins ! 

Chacun peut savourer le plaisir d’un tel lieu à des prix de départ "accessibles" puisqu’Aurélien Poirot annonce des entrées à partir de 14 euros et des plats à partir de 23 euros.

On peut aussi se contenter de savourer un cocktail dans l’espace bar lounge. Le bar propose également une carte de restauration légère, influencée par les cusines du monde et où sont présents sushis et tapas.

Pour vérifier !

Une 2e visite au Spud’s s’est imposée ! Mon convive a goûté une crème aérienne de pomme de terre et son appellation n’était pas volée. Quant au foie gras de canard rôti, il fondait littéralement dans la bouche et son goût légèrement caramélisé était tout simplement divin. Les noix de Saint-Jacques comme un curry se sont révélées parfaites tandis que la lotte cotisée au chorizo alliait parfaitement ces goûts contrastés.

Un carpaccio de comté et une sélection de glaces et sorbets maison ont parfaitement clos le repas. Mon convive avait opté pour un accompagnement au verre et s’est réjoui de son choix. Il a apprécié le décor même s’il peut surprendre (par exemple, les tables ne sont pas nappées).

Infos pratiques

Spud’s
Place Jourdan, 1 (entrée par l’hôtel) ou chaussée d’Etterbeek
1040 Bruxelles
Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 14h30 et de 19h à 22h30 et le samedi de 19h à 22h30. Bar ouvert tous les jours de 11h à 1h du matin.
Informations & réservations : +32 (0)2 235 51 23
Site web : www.spuds.be  

Sofitel Brussels Europe
Place Jourdan, 1 - 1040 Bruxelles (Belgique)
Tél. +32 (0)2 235 51 00 - fax +32 (0)2 235 51 01
Réservations (centrale) : +32 (0)2 643 50 02
E-mail : h5282@accor.com  
Site web : www.sofitel.com

Philippe Allard 

                    

Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?