Puces, brocantes, vide-grenier et ventes au déballage

Brocante de TemplouxQuelle est donc la différence entre tous ces termes? Trouve-t-on au marché aux puces les mêmes objets que sur une brocante? Les particuliers peuvent-ils vendre la même chose que les professionnels? A-t-on le droit de s’instaurer brocanteur? Peut-on tout vendre dans une brocante?


Brocante et vide grenier

En Belgique, le terme brocante englobe celui des vide-grenier. On parle alors d’une brocante réservée aux professionnels. Il s’agit de commerçants brocanteurs qui exposent et vendent. Le terme de "vente au déballage" n’est pas vraiment utilisé en Belgique. Les brocanteurs professionnels doivent disposer d’une carte de commerçant ambulant délivrée par les autorités (renseignements au SPF Economie -

economie.fgov.be
).

Les vide grenier qui ont lieu un peu partout du printemps à l’automne sont organisés (sous le terme de brocante ou de marché aux puces) généralement par les associations de quartier ou de commerçants. Les brocanteurs professionnels y sont les bienvenus, de même que les autres types de commerçants ambulants (vente de glaces, d’un lot de fruits de saison, …). Les particuliers qui vident réellement leur grenier s’installent généralement sur le pas de leur porte. La législation prévoit que les particuliers peuvent vendre de manière "occasionnelle", mais sans précision supplémentaire, des objets personnels et ayant déjà servi. Ils doivent être inscrits sur les registres de l’organisateur de la brocante. Si des particuliers souhaitent participer régulièrement à des brocantes, il doivent alors prendre une carte de commerçant ambulant ou être déclarés comme indépendant à titre complémentaire.

En France, la législation diffère quelque peu, car les particuliers qui participent à un vide-grenier ou une vente au déballage ne peuvent pas dépasser 2 ventes par an.


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?