Mardi-gras et carnaval

Dans les plumes de Gilles au carnavalMais pourquoi parle-t-on de mardi-gras? Et pourquoi le carnaval connaît-il souvent son point d’orgue le mardi-gras? L’explication nécessite d’évoquer les traditions religieuses catholiques car il sera question de cette  période de 40 jours de carême avant Pâques.


On parle de mardi-gras car c’est le dernier jour pour faire "gras" c'est-à-dire pour faire bombance ou manger des éléments plus riches. Dès le lendemain, le jour du mercredi des cendres, les chrétiens "feront maigre" jusqu’à Pâques, jour de la résurrection du Christ (3 jours après sa mort le vendredi saint). C’est la période de 40 jours appelée Carême pendant laquelle les viandes, les oeufs, les graisses étaient bannis.

Le carnaval, c’est cette période qui précède le Carême et qui s’étend du jour des Rois, l’épiphanie, jusqu’au début du Carême. Le mot carnaval fait d’ailleurs allusion à cette période "maigre" puisque carnaval vient du latin carnelevare soit, littéralement enlever ou retirer la viande.

Cette période marque également la fin de l’hiver et annonce le retour du printemps. D’où les danses et farandoles (les rondeaux) qui, traditionnement, sont pratiquées par les hommes. Pendant cette fête, les déguisements et masques permettent de renverser les conventions. C’est ainsi que dans les carnavals des cantons de l’est et rhénans, on retrouve des journées des femmes (où elles ont tout pouvoir) et on élit un prince à qui on confiera les clés de la ville.

Robert Derumes

  • www.idee-fete.info

Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?