Le haïku, mini-poème japonais

Herman Van Rompuy en raffole et ce n'est pas le seul. Ce poème miniature tout droit venu du Japon est devenu le dernier cri de la branchitude.

 
 


"Silence et joie/De Noël à Nouvel An/En espérant aussi pour l'espoir"

C'est le haïku que le Président du Conseil européen a utilisé pour souhaiter un joyeux Noël et une bonne année aux Européens (

voir video
). L'homme politique, poète à ses heures, a même publié au printemps 2010 un recueil de haïkus!

Pour les néophytes, nous dirons qu'un haïku est un poème miniature qui exprime dans un langage simple des moments fugaces d’intense réalisation. Il se compose de 17 syllabes réparties en trois vers de 5, 7 et 5 syllabes.

On dit du haïku qu'il n’est pas plus long qu’une respiration. Il est sobre, précis, subtil, dense et sans artifice littéraire.

Voici quelques exemples:

Sous les fleurs d’un monde flottant
avec mon riz brun
et mon saké blanc

Une nuit au temple
la lune
au plus clair de mon visage

Ceux-ci sont les oeuvres de Bashô (1644-1694), celui qui éleva le Haïku à la forme qu’on lui connaît aujourd’hui. Parmi les autres poètes, il faut citer Buson, Issa, Ryokan et Shiki.

Comment écrit-on un haïku ?

Il y est toujours question d’une saison : les pruniers en fleurs pour le printemps ou les branches nues pour l’automne, par exemple. Mais tout peut être sujet à la production d’un haïku ! En général, les poètes écrivent à propos d'une scène banale de la vie quotidienne, un moment de paix que le lecteur peut revivre à la lecture. C'est une capture de l’instant. Attention, surtout pas de métaphore, encore moins de rimes, c’est interdit ! Le haïku doit emmener au pays des songes, par l’évocation de la réalité seulement.

Même les plus terre à terre peuvent donc s'y mettre!


Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?