Halloween 2012

Citrouille d'HalloweenRevoici le temps d'Halloween. Les grands magasins et les quelques magasins de farces et attrapes survivant dans notre pays vont garnir leurs rayons de "panoplies" de sorcières et autres monstres. La nuit du 31 octobre, veille de la Toussaint, les citrouilles brilleront dans l'obscurité tandis que de petits monstres grimés feront leur apparition.


Cette fête est d'abord européenne, plus précisément celtique. Plus de 500 ans avant Jésus-Christ, les Celtes croyaient que Samhain, le Seigneur de la Mort, s'occupait de nos morts le jour de la fin de l'année celtique. Celle-ci s'achevait à la fin de la belle saison, lorsque les moissons étaient terminées, le bétail rentré, le dieu soleil remercié pour ses grâces et ses bienfaits.

Cette journée devait être consacrée aux disparus, lesquels venaient spécialement de l'au-delà pour rencontrer les lieux et êtres chéris de leur vivant. Les célébrations allaient durer une quinzaine de jours à partir de cette longue nuit de Samhain. Tous les foyers du village étaient éteints. La population se rassemblait en cercle et les druides étouffaient le feu sacré de l'autel. Les prêtres frottaient alors des branches sèches du chêne sacré pour allumer le feu de l'année nouvelle, honorer ainsi le dieu du soleil et effrayer les esprits diaboliques. Chaque chef de famille emportait chez lui des braises de ce feu sacré pour protéger la famille une année durant.

Pendant la durée de la fête, nos ancêtres celtes revêtaient des costumes horribles et se grimaient pour faire fuir les mauvais esprits.

D'All Hallow Eve à Halloween

La persistance d'une telle fête païenne ne pouvait plaire au clergé chrétien. Le page Grégoire IV institua donc vers 840 une fête pour tous les Saints le 1er novembre. En 1048, Odilon de Cluny créa un Jour des Morts fêté le lendemain. Halloween ou plutôt All Hallow Eve signifie d'ailleurs la veille au soir de la fête de tous les Saints.

Si les Chrétiens ont réussi à "assimiler" cette fête païenne comme d'autres, la pratique de l'Halloween a cependant persisté chez les descendants des Celtes en Irlande, en Ecosse, au pays de Galles et dans certaines régions d'Angleterre. C'est cette tradition qui a traversé l'Atlantique avec les colons irlandais qui ont quitté leur pays.

La fête païenne a évolué outre-Atlantique pour se transformer en fête enfantine. Le héros de cette fête est Jack O'Lantern. Selon la légende irlandaise, Jack ne pouvait entrer au paradis en raison de son avarice ou en enfer pour s'être moqué du diable. Il est donc condamné à se promener avec sa lanterne autour du monde jusqu'au jour du jugement dernier. Cette lanterne, c'était une énorme pomme de terre, un rutabaga ou un navet dans lequel on avait mis une chandelle. C'est aujourd'hui une bougie.

Importante fête américaine depuis la fin du 19e siècle, Halloween a évolué en s'adjoignant par exemple la coutume du Trick-or-treat. Celle-ci n'est apparue que dans les années 30. Les enfants déguisés en monstres menacent les adultes de leur jouer des tours, exigent des friandises et placent leur butin dans une taie d'oreiller. Donner des friandises à ces créatures exprime la croyance selon laquelle la nourriture laissée aux portes des villages apaiserait les esprits. Bien envue, la citrouille illuminée par une bougie signifie que l'occupant de la maison accepte de se faire détrousser par les jeunes créatures de la nuit.

Halloween sur le web

En français :

  • Halloween

En anglais :

  • Halloween Online (portail)
  • Halloween on the Net
  • Halloween Magazine

Philippe Allard

A lire aussi...

  • Symboles funéraires, abréviations, imageries de nos cimetières
                                            

Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?