Soldes d'été: chacun pour soi!

SoldesLe CRIOC avait réalisé 1.113 interviews en juillet 2006 et en janvier 2007 pour évaluer le comportement des consommateurs durant ces périodes. Evolution notoire : alors que dans le passé, hommes et femmes effectuaient volontiers des achats l’un pour l’autre, à présent c’est de plus en plus souvent "chacun pour soi".


Le Centre de Recherche et d’Information des Organisations de Consommateurs (CRIOC) s’est penché sur le comportement des consommateurs en Belgique durant les périodes de soldes. 1er constat : alors que dans le passé, hommes et femmes effectuaient volontiers des achats l’un pour l’autre, à présent c’est de plus en plus souvent "chacun pour soi".

La période des soldes est souvent considérée comme une période d’intense activité pour les vendeurs. Le but premier est bien de liquider les stocks et non de réaliser une opération commerciale. C’est la raison pour laquelle le législateur a institué des périodes bien délimitées. Mais dans des secteurs comme l’habillement et le cuir, les périodes de soldes - janvier et juillet - sont depuis des années celles où les vendeurs réalisent leur plus gros chiffre d’affaire.

Le profil des amateurs de soldes...

L’analyse des comportements durant les soldes d’été 2006 et d’hiver 2007 est pour le moins révélatrice des nouveaux comportements des acheteurs.
Les soldes d’été ont connu ces dernières années un succès variable. En 2004, 48% des personnes interrogées y avaient participé. Elles n’étaient que 39% en 2006. Cette différence peut s’expliquer par les conditions climatiques exceptionnelles du mois de juillet 2006. C’est parmi les jeunes consommateurs habitant Bruxelles et parmi les familles avec enfants de 12 à 17 ans que les soldes sont les plus populaires. Les 65 ans et plus sont les moins enclins à faire leurs courses durant cette période.

... et ce qu’ils achètent

Quoique les soldes d’été 2006 ont attiré moins de monde, la quantité achetée fut quand même plus importante qu’en 2004 : vêtements pour hommes (67%), pour femmes (66%) et de chaussures (plus de 50%). On constate de plus en plus que les hommes achètent des vêtements pour hommes et les femmes, ceux qui leur sont destinés. Idem pour les chaussures. Précédemment il était plus fréquent que Madame fasse des emplettes pour Monsieur... Ou l’inverse.

Selon la saison

On constate des différences notoires entre les achats effectués en été et ceux des soldes d’hivers. Si le nombre d’achats de vêtements pour adultes reste plus élevé durant les soldes d’été, en hiver on achète et on vend plus de vêtements pour enfants.

7 conseils pour consommer malin
durant les soldes

L’achat en solde est souvent un achat impulsif - le consommateur ne veut pas rater la bonne affaire - alors qu’il devrait avant tout être un achat raisonné. Quelques conseils du CRIOC : 

  • Repérer : dans les semaines précédant les soldes, le consommateur peut chiner, repérer le vêtement ou la paire de chaussures convoitée, interroger le vendeur: le modèle désiré existe-t-il en différents coloris, différentes tailles? On peut ainsi savoir si un stock important existe ou s’il s’agit d’un modèle unique, le dernier d’une série. 
  • Anticiper : dans les grands magasins ou les grandes surfaces, l’étiquetage ne se fait pas en quelques minutes ou la nuit. Souvent les vendeurs commencent la veille. En parcourant les rayons la veille du lancement des soldes, il est possible de trouver la bonne affaire. Et comme c’est le prix affiché qui compte... 
  • Comparer : même à -50 % ou -60 %, un tailleur taché, un PC dépassé ou un canapé pelé, restent une mauvaise affaire ! Le consommateur a tout intérêt à lire les notices et à essayer le produit autant que possible car l’annulation de la vente est difficile. 
  • Défendre ses droits : si le consommateur a acheté un produit en solde et que celui-ci a un défaut visible (un vice apparent) comme un écran d’ordinateur rayé, un vêtement taché ou un divan troué, il n’a aucun recours contre le vendeur. Il peut toujours essayer une conciliation à l’amiable. S’il s’agit d’un défaut (ou vice) caché, le consommateur doit le signaler rapidement au vendeur et en cas de refus s’adresser à la justice. 
  • S’équiper : pour acheter un vêtement, il est préférable d’être habillé avec des vêtements faciles à ôter : juste au corps, caleçon, sac banane, chaussures qui permettent facilement les essais. Ainsi, on ne se décourage pas trop vite ! 
  • S’entraider : faire les soldes à plusieurs permet de repérer plus facilement les bonnes affaires, et d’avoir un avis plus objectif. 
  • Attendre: Les prix pratiqués ont tendance à décroître au fur à et mesure que les jours passent.

Le site du CRIOC : www.crioc.be

A lire aussi

        

Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?