Qui est Saint Sylvestre?

Saint SylvestreQui est ce saint qui a donné son nom à une nuit de fête? Quand on dit "Saint Sylvestre", on pense inévitablement au réveillon de nouvel an. Mais personne ne s’interroge sur l’histoire, la personnalité et les actes de ce Sylvestre!


Silvestre ou Sylvestre était un Romain, fils du prêtre Rufin. Sa mère, Justa, confia son éducation au prêtre Cyrinus. Courageux, Sylvestre hébergea un chrétien d’Antioche, Timothée, qui après avoir fait beaucoup de conversions fut décapité sur l’ordre du préfet de la ville, Tarquinius. Sylvestre emporta le corps du martyr et, avec le pape Miltiade, l’ensevelit non loin du tombeau de saint Paul. Le préfet Tarquinius fit alors arrêter Sylvestre; il le somma de livrer les biens de Timothée et de renier sa foi. Sylvestre refusa et fut emprisonné. Il fut libéré après que Tarquinius se fut étranglé avec une arête de poisson. Le pape Miltiade l’ordonna prêtre.

Elu à la succession de Miltiade, Sylvestre, 33e pape, occupa le saint siège pendant près de ans (314-335) sous le règne de Constantin le Grand (306-337). Le concile de Nicée (325) se tint sous son pontificat (même s’il n’y participa pas lui-même) et vit la condamnation de l’hérésie du prêtre Arius, l’arianisme. C’est sous son règne que le christianisme fut reconnu comme religion de l’Empire romain avec la conversion de l’empereur Constantin le Grand. Celui-ci fit édifier la basilique Saint-Jean de Latran, la basilique de Sainte-Croix de Jérusalem, la basilique de Saint-Paul hors les Murs et la basilique de Saint Laurent.

Saint Sylvestre est mort le 31 décembre 335. Il fut enterré dans le cimetière de Sainte-Priscille sur la Via Salaria.

Une fête romaine

La fête du nouvel an elle-même trouve son origine à Rome. La nuit précédant le premier janvier, les Romains faisaient un long repas qui leur permettait d’attendre l’arrivée de la nouvelle année. Selon la tradition, plus le nombre de plats servis au cours de ce repas était grand, plus l’année serait prospère et abondante. Cette tradition a rayonné au rythme de la colonisation romaine.

Philippe Allard
 

A lire aussi...

  • Saint Nicolas: nos enfants l'adorent!
  • Le bon Saint Eloi
  • S'éclater à la Sainte Barbe
  • Sacrifier à la Saint-Valentin
  • Solstice d'été, fête et feux de la Saint-Jean
  • Saints et traditions

Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?