L'Atomium 1958-2008 et l'Expo 58

Atomium 58-08Dites "Atomium" et non "Atonium" comme on l’entend encore prononcer ! Et pourtant, cette construction qui devait être éphémère est bien ancrée dans le coeur des Belges. Avec autant de boules que de provinces, elle symbolisait alors le pays.


Ce n’était pas le seul monument construit à l’occasion de l’Expo 58. On se souvient aussi des pavillons bien sûr mais aussi de la Flèche du Génie civil, malheureusement détruite en 1970. L’Atomium, lui, a traversé les temps. Non sans souci et il a d’ailleurs fait l’objet d’un très sérieux lifting en 2003.

Cet Atomium est "tout simplement" l’agrandissement (165 milliards de fois) d’un cristal élémentaire de fer (et non d’une molécule). Créé par l’ingénieur Waterkeyn, cet édifice d’acier recouvert d’aluminium a vu ss travaux débuter en 1955. Il fait 102 mètres de haut. Il est soutenu par 3 pylones. Les sphères font 18 mètres de diamètre et sont reliées entre elles par des tubes de 29 mètres de long incluant des escalators. La sphère supérieure est accessible par ascenseur en un temps record (23 secondes).

Une très grande expo

Cet Atomium est à la fois le témoignage d’un certain "génie belge" mais aussi d’une époque "heureuse", celle d’une "Belgique joyeuse". En 1958, en période de baby-boom, le futur, pour bon nombre de concitoyens, s’envisageait heureux. A cette époque, on ne pouvait pas imaginer la crise du pétrole des années 70, la récession économique, les problèmes de l’emploi. La science, la technologie étaient considérés comme sources de progrès; leurs nuisances, leurs dangers étaient à peine évoqués. Pourtant, le contexte de la guerre froide était bien présent comme en témoignait la surenchère des pavillons américain et soviétique tout proches.

41,5 millions de visiteurs se sont pressés dans cette 1re grande exposition universelle organisée après la 2e Guerre mondiale. Pour mieux découvrir ce site de 200 hectares, ils empruntaient un des 300 télésièges, 25 petits trains ou 300 pousse-posse. 43 pays se sont ainsi mis en vitrine entre le 17 avril et le 19 octobre 1958. Tous ceux qui ont visité cette expo en gardent un souvenir ému. Les organisateurs aussi sans doute car l'Expo 58 fut la 1re exposition universelle à dégager un bénéfice !

58, c'était une époque, un style aussi que l'on retrouvé dans le style "atome" en BD ! L'architecture s'est aussi caractérisée par son "style 58" avec ses courbes, ses nouveaux matériaux (plastique, pavés de verre,..), un style baptisé aussi "style Spirou" car Franquin utilisait des bâtiments de ce style dans ses décors.  Il n'est donc pas étonnant de voir 14 auteurs de bande dessinée (Floc'h, Avril, Götting, Juillard, Swarte,...) rendre hommage à l'Atomium dans un album à faible tirage (199 exemplaires numérotés) édité par Champaka (www.champaka.be).

Fêter l’Atomium

Cet anniversaire de l’Atomium et, plus largement de l’Expo 58, sera fêté. Un site web sera d’ailleurs consacré aux expositions et activités liées à ce 50e anniversaire de l’Expo 58. Pour l’occasion, l’Atomium a même son blog "comme un jeune" ! Mieux, il se présente sur le réseau social Facebook !

Mais l'Atomium n'est pas le seul symbole de l'Expo 58. Beaucoup ont gardé en mémoire la célèbre étoile, très dynamique, de Lucien De Roeck. Rétro aidant, celle-ci se trouve d'ailleurs exhibée sur un agenda Expo 58 et déclinée sur un service à moka de Royal Boch. Elle est également au coeur d'une exposition consacrée à Lucien De Roeck du jeudi 17 avril au lundi 20 octobre 2008.

Royal Boch - Hommage à Lucien De Roeck

Cette exposition dédiée à Lucien De Roeck est intégrée à l'exposition Entre utopie et réalité (le prix d’accès à l’exposition est compris dans le prix d’entrée de l’Atomium). Celle-ci comprend des documents d'archives, des photos, des affiches, des brochures, des maquettes, des séquences filmées,...

Quant au Pavillon du Bonheur monté pour l'occasion, il s'agit d'une oeuvre provisoire (et recyclable) consituée de plus de 33.000 casiers de bière. Ce pavillon accueille des expositions et spectacles relatant l'histoire des précédentes expositions universelles.

Informations pratiques

Atomium
Place de l'Atomium
Du 18 avril au 19 octobre 2008, l’Atomium et le Pavillon du Bonheur provisoire (rond point Steens) seront ouverts tous les jours de 10h à 19h (fermeture de la caisse à 18h) et le jeudi de 10h à 22h (fermeture de la caisse à 21h).
Ouvert tous les jours de 10h à 18h. Fermeture de la caisse à 17h30.

Tarifs : la visite de l’Atomium est gratuite pour les enfants de moins de 12 ans et les personnes handicapées. Le prix est de 6 euros pour les 12-18 ans, les étudiants et les + de 65 ans, de 9 euros pour les adultes. Il existe des tarifs pour groupes, pour accompagnants et pour des visites combinées avec celle du Pavillon du Bonheur provisoire.

Le catalogue de l'exposition Entre utopie et réalité (208 pp.) a été édité par les éditions Racine et est vendu 29,95 euros.

Files d’attente : il faut envisager une éventuelle file d’attentedevant l’ascenseur d’environ 30 à 40 minutes pendant les week-ends, jours de fériés et vacances scolaires.

A visiter aussi...

  • Belgique 58 : un exposition sur le "style 58" au Musée d’Architecture (www.aam.be) à Ixelles (rue de l'Ermitage, 86) jusqu’au 28 septembre 2008. Du mardi au dimanche de 12h à 18h (21h le mercredi). Renseignements : +32 (0)2 642 24 53.
  • Du New-look à l’Expo 58 : une retrospective consacrée à la mode des années 50 au Musée du Costume et de la Dentelle à Bruxelles jusqu’au 31 décembre 2008.
  • L'Expo 58 a changé ma vie : 10 portraits photographiques et sonores de cinquante-huitards au Pavillon des tickets de l'Atomium jusqu'au 19 octobre 2008.

Quelques autres manifestations

  • Brocantes 58 : des brocantes dédiées aux années 50 les 26 et 27 avril, 23 et 24 août 2008 de 10h à 20 (www.brocnte58.be).
  • Rock around the Atomium le 28 juin 2008 de 14h à 21h.
  • Atomique Party : une soirée électro le 19 juillet 2008.
  • Thé dansant : le 15 août 2008 à partir de 14h.
  • Bal populaire : au pied de l'Atomium, le 15 août 2008 à partir de20h.
  • L'Atomium fait son cinéma : projections en plein air de films en lien avec l'Expo 58 ou des années 50 les 5, 6, 7, 19, 20, 21 septembre 2008 à 21h.

A lire

  • 58, l'expo de Pierre Stéphany (Racine - RTBF)
  • L'Expo 58 et les fifties de Pierre Stéphany (Versant Sud, collection Au fil de la BD)
  • Expo '58, Cahier 37 de la Fonderie (84 pp.). Renseignements : www.lafonderie.be.

Philippe Allard

                    

Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?