Au cimetière à la Toussaint

Cimetière (photo CRIOC)Association de consommateurs, le CRIOC a voulu "évaluer les attitudes et comportements des consommateurs par rapport à la Toussaint, à la fréquentation des cimetières et aux achats". Une approche sans doute particulière mais qui aura l’intérêt de chiffrer une pratique en déclin.


Les Belges se rendent-ils au cimetière au moment des fêtes de la Toussaint ? En majorité oui... mais cette majorité est très courte : aujourd’hui, ce sont 52% de nos concitoyens qui respectent cette tradition. La pratique de la crémation doit, en partie, justifier le pourcentage actuel.

Honorer ainsi ses morts est une pratique plus "vivace" chez les Wallons et les plus de 50 ans. Par contre, la tradition s’estompe parmi les jeunes de 18 à 29 ans.

Le CRIOC (Centre de Recherche et d’Information des Organisations de Consommateurs) a pu tracer le profil des personnes qui fréquentent les cimetières :

  • les principaux responsables d’achat (58%)
  • les Wallons (60%), surtout les habitants des petites localités wallonnes (74%) ou de Charleroi (72%)
  • les plus de 50 ans (65%)
  • les ménages de 2 personnes (59%)

A l’inverse, les personnes qui fréquentent peu les cimetières affichent le profil suivant :

  • les non principaux responsables d’achat (40%)
  • les Bruxellois (35%)
  • les 18–29 ans (30%)
  • les ménages de 4 personnes (42%)
  • les habitants d’Antwerpen (40%), de la périphérie (Waterloo, Braine-L’alleud, Hal) (44%)
  • les groupes sociaux supérieurs (42%)

Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?