Et tous les jours, le Belge absorbe des produits chimiques...

Lorsqu'il lèche une cuillère propre fraîchement sortie du lave-vaisselle, qu'il enfile un pull qui sent bon la lessive, qu'il prend un bain après avoir nettoyé la baignoire... le Belge absorbe des produits chimiques dont il ne connaît pas les effets à long terme.


Le Belge inhale, avale ou absorbe chaque jour un cocktail chimique. Une étude réalisée en décembre 2012 par l’IVOX * révèle que 45% des Belges savent que les produits d’entretien contiennent des substances nocives et que 50% y pensent. Pourtant, ils ne modifient en rien leurs habitudes en matière de nettoyage, de lessive ou d’achats. C'est ce qu'Ecover, leader mondial des produits d'entretien écologiques, annonce dans un communiqué de presse.

Ce qui est dommage, c'est que de nombreuses substances chimiques n'apportent rien d'essentiel au produit. Pire: elles sont inutiles. Pensez au parfum frais qui flotte après le ménage... est-ce lui qui désinfecte vos sols? Bien sûr que non! Ce composé organique volatil (COV) est là parce qu'on aime que "ça sente le propre." Et les agents moussants des liquides vaisselle... ce ne sont pas eux qui dégraissent nos assiettes et pourtant, ils font partie de la composition du produit. Pourquoi? Parce que 70% des Belges aiment que leur eau de vaisselle mousse.

En réponse à cette critique, les marques de produits d'entretien répliquent généralement que les quantités de ces produits sont trop faibles pour être nocives. C'est oublier que chaque jour, on utilise non pas un mais plusieurs produits qui en contiennent. Leur combinaison avec d’autres substances émises forme un cocktail dont l’impact à long terme sur la santé est difficile à estimer.

De plus, autrefois on enfilait en effet des gants pour nettoyer. Aujourd’hui 85% des Belges font la vaisselle mains nues, 54% nettoient souvent leur toilette sans gants et 82% lavent le sol sans se protéger les mains. On se protège donc moins.

Il s'agit d'un risque inutile que beaucoup de Belges prennent chaque jour sans s’en rendre compte.

"Chez Ecover, nous refusons ces risques et optons pour des matières premières développées selon la logique de la nature, qui sont par définition plus en harmonie avec le biosystème propre de l’homme", explique Tom Domen, Innovation Manager d’Ecover. Ecover propose une large gamme de produits de vaisselle, de lessive, de nettoyage et de soin fabriqués à partir de matières premières végétales et minérales. Rapidement et totalement biodégradables, ils nettoient efficacement sans recourir à des substances nocives.

* Etude IVOX réalisée pour le compte d’Ecover, échantillon de 2 750 personnes.

www.ecover.be

Melody De Visscher
 


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?