Et si vous aussi, vous souffriez d'une maladie 2.0?

Vous avez déjà eu mal au cou à force de rester penché sur votre iPad? Les pousses raides à cause de votre Blackberry, vous connaissez? Vous faites donc partie de ces malades de la technologie qui souffrent du "text neck" et autres "text thumb injury".


Si vous aussi, vous êtes l'heureux propriétaire d'une tablette numérique ou d'un smartphone, vous serez sans doute intéressé d'apprendre que ce mal de cou qui vous taraude ces derniers temps porte un nom. Vous souffrez de "text neck". Si ce sont vos pousses qui vous font souffrir, vous êtes très certainement victime de "text thumb injury".

Ces nouveaux termes médicaux ont été inventés en Grande Bretagne par des spécialistes qui reçoivent de plus en plus de patients utilisateurs de nouvelles technologies. "J'ai eu une patiente qui souffrait d'une inflammation des tendons du pouce, du fait de l'usage des touches du téléphone, au point de ne plus pouvoir utiliser sa main pendant des semaines", témoigne Tim Hutchful, de l'Association britannique des chiropracteurs. Soucieux de ce nouveau trouble récurrent, le chiropracteur a même commandé un sondage sur le sujet. Il en ressort que 44% des Britanniques utilisent leur téléphone pour d'autres usages que la parole pendant une demi-heure à deux heures par jour. * Il n'est donc pas étonnant que ses maux se développement comme une trainée de poudre.
Le chiropracteur pointe également les tablettes numériques du doigt. "L'écran est à l'origine de mauvaises postures." précise-t-il. "Le poids moyen de la tête est de 4,5 à 5,5 kg. Dans la posture idéale, on peut tracer une ligne droite entre l'oreille, l'épaule, la hanche, le genou et la cheville et ce poids est réparti sur l'ensemble du corps. Mais lorsque nous regardons un écran, notre tête se désaxe vers l'avant et nous ressentons son poids jusqu'à quatre fois plus" explique Tim Hutchful. La même étude révèle que 18% des utilisateurs passent 2 à 4 heures par jour sur une tablette numérique, souvent après avoir travaillé sur l'ordinateur.

Autre problème: la convergence visuelle. "Le téléphone, la tablette, l'ordinateur impliquent la mobilisation des muscles de la vision" ajoute Emmanuelle Rivoal, ostéopathe à Paris. "Le problème c'est qu'un muscle mobilisé en permanence appelle les autres muscles pour l'aider: muscles de la mâchoire, du cou, des épaules etc..." De muscle en muscle, le patient peut se retrouver avec des fourmillements dans les doigts, une tendinite, des douleurs de la nuque, du dos etc.

La solution? Tenir le téléphone ou la tablette à hauteur des yeux pour éviter de pencher la tête vers l'avant. Selon Tim Hutchful, il faut également essayer d'en limiter l'usage à moins de 40 minutes et de faire des pauses. Emmanuelle Rivoal, quant à elle, conseille de porter le regard au loin à intervalles réguliers, de bailler, ce qui relâche les muscles, de s'étirer comme un chat.

Melody De Visscher

* sur 2034 adultes britanniques interrogés.


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?