Près de 2/3 des travailleurs belges envisagent un changement de carrière

TravailSelon le dernier sondage en ligne de Monster (septembre 2007), plus de la moitié des employés européens réfléchissent à un changement radical de leur occupation professionnelle. Selon l’enquête, 59% des travailleurs européens et 65% des belges projettent de se reconvertir à un moment donné dans l’avenir. Seulement 7% de la population active européenne et belge avouent apprécier leur métier actuel.


Dans le dernier Monster Meter, le sondage d’opinion mensuel en ligne de Monster, la question Avez-vous déjà songé à un changement de carrière ? a été posée à 10.616 travailleurs européens, dont 989 belges. Le résultat final pour la Belgique est le suivant :

  • 65% : Oui, je songe à me reconvertir.
  • 10% : Oui, mais pas avant quelques années.
  • 3% : Non, c’est un trop lourd investissement en termes de temps et d’efforts.
  • 8% : Non, j’aime le métier que je fais actuellement.
  • 14% : Non, je ne peux pas me permettre une perte de revenus.

Ainsi, de nombreux employés belges réfléchissent à un changement d’emploi et, également, de métier ! 65% pensent se reconvertir dans un futur proche, de même que 10% réfléchissent à changer d’activité mais pas pour tout de suite.

Bien que beaucoup de Belges envisageraient un changement professionnel, quelques personnes interrogées (3%) ne se lanceraient pas dans un tel projet à cause du temps et de l’effort induits. Toutefois, l’obstacle le plus important à ce type de changement est la perte de salaire pressentie et les effets associés sur le niveau de vie pour beaucoup de travailleurs belges (14%).

Comparaison en Europe

En Espagne, les travailleurs sont les moins sujets à retirer de la satisfaction dans leur travail, avec 82% des employés songeant massivement à se reconvertir. Les employés français et finlandais suivent aussi cette tendance, avec 70% de la population active dans les deux pays réfléchissant à une alternative de carrière.

Les interviewés les plus satisfaits de leur carrière se trouvent surtout en Hongrie (14%), en Allemagne (13%), au Danemark (12%) et en Suède (11%). Les personnes interrogées ont indiqué qu’elles aimaient leur métier actuel.

Notre sondage montre que les personnes qui recherchent un nouvel emploi sont non seulement insatisfaites de leur fonction actuelle, mais aussi plus globalement de leur carrière. Ainsi, beaucoup pensent à en changer pour améliorer leur vie professionnelle, a déclaré Bernard Hensmans, Directeur de Monster.

Certaines personnes peuvent être nerveuses quant à un changement de carrière car ils se font du souci à propos des aspects pratiques. Cependant, il y a littéralement des millions d’offres d’emplois disponibles ; et plus de 16.000 offres en ligne uniquement sur Monster.be en Belgique. Il ne faut pas rester dans un poste que l’on n’aime pas alors qu’une carrière de rêve attend au coin de la rue. Toute personne qui envisage de changer devrait consulter la rubrique Conseil Carrière sur www.monster.be, car elle comporte un certain nombre de conseils pour que chacun trouve le métier de ses rêves,"conclut Bernard Hensmans.

A voir, à méditer !

Robert Derumes


        

Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?