Partir en maison de retraite

Senior en maison de retraitePartir en maison de repos est parfois un choix, parfois un drame... Le départ peut être préparé ou être décidé d’urgence. Il imposera toute une série de mesures qui devront être prises par le senior lui-même s'il en a encore la capacité ou par les proches qui vont être, eux aussi, un peu "bousculés" pendant cette période.


Quitter son logis

Les personnes qui étaient locataires doivent mettre fin à leur bail car le départ en maison de retraite ne met pas, en soi, un terme aux obligations du locataires. Les seniors qui étaient propriétaires mettront leur bien en location (mais attention aux charges qu'entraîne une location) ou devront le vendre. Comme elles ne seront ordinairement pas en mesure d’être présentes ou d’accompagner les visites, la vente de la maison devra être confiée à des proches ou à une agence.

En quittant sa résidence, il faudra penser à mettre fin aux abonnements de gaz, d’eau et d’électricité mais pas nécessairement tout de suite. Il faudra de l’eau pour nettoyer le bien, de l’électricité pour le faire visiter le soir tombé – notamment en hiver – ou pour effectuer d’indispensables travaux. Comme il faudra du gaz, de l’électricité ou du fuel pour maintenir un minimum de chauffage en hiver.

Avant que la maison ne soit vendue, il faut veiller à sa sécurisation (ronde d’un voisin) et éviter l’état d’abandon (apposer une étiquette "publicité non merci" pour que les dépliants publicitaires ne débordent pas de la boîte aux lettres, tondre la pelouse, entretenir le jardin, tailler les haies, relever de temps à autre les volets).

En ce qui concerne le contenu de la maison, le résident en maison de retraite ne pourra en emporter qu’une toute petite partie, qu'il occupe une chambre ou un appartement. Il devra généralement utiliser le lit de l’institution mais pourra peut-être apporter une table, une commode, une garde-robe, un fauteuil, un tapis (encore qu’il faille éviter les risques de chute) et décorer les murs (objets, photos, tableaux). Mais que faire de ce que la personne âgée a accumulé pendant tout une vie ?

Tout vider !

Les vêtements devront être triés. Ceux qui ne seront plus portés peuvent être vendus dans des boutiques de seconde main (uniquement s’ils sont en bon état) ou être donnés à des œuvres (par exemple Oxfam).

En ce qui concerne les meubles, certains feront appel à des antiquaires ou à des vide-greniers mails ils risquent de voir les plus belles pièces partir à des prix trop faibles et se retrouver avec juste les objets de faible valeur. Peut-être faut-il prévoir une vente publique ? Si le contenu de la maison ou de l’appartement peut encore y être stocké ou être transféré dans un garage, il est possible d'attendre une brocante pour vendre les affaires "en famille". Le stock peut aussi être vendu via le site d’enchères en ligne ebay (généralement pour les objets de faible encombrement).

Mais encore ?

Il faudra mettre fin ou transférer les abonnements au téléphone, à la télédistribution et aux chaînes payantes.

La personne qui part en maison de retraite devra également changer de domicile en se déclarant auprès de l’administration de sa nouvelle commune. Ce changement de domicile doit être également signalé auprès des services des impôts ou des services de pension ou versant une quelconque allocation ainsi qu’auprès de la mutuelle.

Il est conseillé également de faire suivre son courrier. Vous pouvez demander à la Poste de transférer votre courrier à votre nouvelle adresse. Pour cela, il suffit de vous rendre au bureau de poste et de devenir client de DoMyMove. Grâce à ce service, un seul formulaire suffit pour faire suivre votre courrier à votre nouvelle adresse et avertir vos fournisseurs de services de votre déménagement. 

Le résident devra de toute façon être attentif au courrier qui lui parviendra à sa nouvelle adresse et veiller – si ce n’est fait via DoMYMove - à signaler cette adresse aux sociétés de vente par correspondance, aux associations dont il est membre, aux journaux et revues auxquels il est abonné, à ses proches et relations,…

Il faut encore prévenir tous les amis et connaissances du futur résident en maison de retraite, surtout s'il n'est plus en mesure de le faire lui-même. Un petit mot, un coup de téléphone font plaisir et assurera peut-être quelques visites au nouveau résident.

Il peut être conseillé d’ouvrir un nouveau compte en banque ou de le transférer vers une nouvelle agence proche de la maison de retraite. Il est par contre déconseillé d’emmener dans sa chambre à la maison de retraite trop d’argent liquide ou ses bijoux. Ceux-ci peuvent par exemple être portés dans un coffre à la banque et être sortis pour les réjouissances familiales ou autres. Il n'est peut être plus nécessaire de disposer de cartes de crédit; dans ce cas, en les supprimant, on évite des frais annuels.

Pour beaucoup, leur état de santé ne leur permettra pas de conserver une voiture (son parking à proximité d’une maison de retraite en ville peut d’ailleurs se révéler également coûteux). Il faudra donc mettre en vente la voiture, mettre fin à l’assurance, rendre la plaque d’immatriculation et arrêter l’abonnement aux services d’assistance automobile.

Si la résidence se trouve éloignée de l'ancien lieu de vie, le résident devra changer de médecin. Il faudra que ses proches réunissent les coordonnées de son médecin traitant et des spécialistes qui le suivent pour les communiquer à leurs successeurs qui pourront ainsi prendre connaissance de leur dossier.

Philippe Allard

Note : si, selon vous, d'autres mesures doivent être prises, n'hésitez pas à les signaler à la rédaction de Vivat.be.    

            

Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?