Le travail vous épuise? Attention au burn out!

Burn outSi tout le monde est fatigué un jour ou l’autre par son travail, il est nécessaire de tirer la sonnette d’alarme lorsque chaque jour devient plus pénible que le précédent. Pas envie de rire? Vos collègues vous irritent? Vous vous sentez vide de l’intérieur? Si la réponse est oui, sachez qu’il ne s’agit plus seulement d’un besoin de changer de travail mais bien d’un "burn out" ou épuisement professionnel.


La 1re définition du burn out (il y en a eu plus d’une cinquantaine depuis!) a été donnée par H-J Freundenberger en 1974 lors d’une étude sur l’usure professionnelle: Un état de fatigue chronique, de dépression et de frustration apporté par la dévotion à une cause, un mode de vie, ou une relation, qui échoue à produire les récompenses attendues et conduit en fin de compte à diminuer l'implication et l'accomplissement du travail. Plus tard, il observe des réactions physiques accompagnant ce changement: fatigue, épuisement, irritabilité, persistance de maux de tête, de troubles gastro-intestinaux, d'insomnies.

Les profils "à risque"

Le burn out est difficile à diagnostiquer car les plaintes du patient ne sont pas assez précises. Durant près de 30 ans, le burn out a été associé uniquement à des cas d’alcoolisme, de toxicomanie ou de conflits conjugaux. Désormais, la médecine peut dresser un portrait des personnes "à risque". Par exemple, il s’agit de gens qui ont des idéaux de performance et de réussite élevés ou qui lient l’estime de soi à leur succès professionnel ou, encore, qui n’ont pas d’autres centres d’intérêt que leur travail. 

L’épuisement professionnel, c’est trop d’exigence envers soi-même!

Le burn out n’est pas seulement du à la quantité ou la qualité du travail mais aussi à l’attitude et la vision du travailleur. Un épuisement n'apparaît pas du jour au lendemain. C'est le résultat d'une longue série de facteurs de stress et de frustration.

Cette fatigue nerveuse provient avant tout de l’échec des objectifs personnels que s’était fixés la personne dans un cadre professionnel. Trop ambitieux, ou trop exigeant envers lui-même, l’employé a mis la barre trop haut et, finalement, celle-ci craque. La différence avec une dépression classique? Le lien avec le travail!

A qui se confier? Allez voir votre généraliste, un psychologue ou un psychiatre qui vous aideront à en parler et à trouver une solution ensemble.

Que faire en cas d’épuisement?

Bien entendu, la meilleure solution est d’avoir recours à un spécialiste qui puisse vous aider à faire le point sur vos souhaits tant privés que professionnels. Mais comme cela ne se règle pas en quelques coups de baguette magique, voici déjà une liste de petits réflexes, simples à apprendre et à retenir. N’hésitez pas à les appliquer sur votre lieu de travail ou lors de la pause café.

Concentrez-vous sur une seule tâche à la fois. Ainsi, vous aurez moins de risque de vous désintéresser du sujet ou de rendre un travail bâclé.

  • Dressez une liste des choses à faire à votre travail. Sur un cahier, notez au crayon tout ce que vous souhaiteriez faire dans la journée. Les premiers jours vous risquerez sûrement de découvrir que vous n’aurez pas le temps pour tout réaliser. Diminuer le nombre de tâches et gérez les mieux au niveau horaire jusqu’à ce que cela vous semble "acceptable".
  • Retrouvez votre côté humain. Une bonne ambiance au travail, voilà un point à ne pas négliger! Réapprenez à rire et à discuter de banalités avec vos collègues. Sortez manger avec eux le midi ou prendre un café après le travail pour décompresser. Sachez aussi dire "non", poliment mais avec assurance à un supérieur qui tente de vous donner sa part de travail.
  • "Et à part travailler, tu fais quoi?" Travailler pour vivre, oui. Vivre pour travailler, non! (re-)Découvrez vos loisirs préférés : lecture, automobile, dessin, jardinage,… Apprenez à avoir d’autres activités le week-end ou le soir. Et pourquoi ne pas suivre une formation en cours du soir ? Enfin, faites du sport! Marchez, courez, nagez, … Bref, bougez! C’est excellent pour le moral.

Envie d’en savoir plus?

Rendez-vous chez votre libraire. Vivat vous conseille 3 livres sur le sujet:

  • L'épuisement professionnel de H.-J. Freudenberger, Editions Gaétan Morin.
  • Burn out : Quand le travail rend malade de François Baumann, Editions Josette Lyon.
  • Le burn-out, l'épuisement professionnel de Jacques Lafleur, Editions logiques.

Vanessa Gohy


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?