Economies: eau précieuse

EauL’eau est une ressource naturelle qui coule à flot dans nos contrées européennes. Ouvrir le robinet est tellement "naturel" que les gaspillages le deviennent également. Nous consommons environ 120 litres d’eau chaque jour. Ce n’est pas le cas partout et les prévisions de réchauffement de la planète rappellent chaque jour que l’eau douce pourrait venir à manquer. Les distributeurs nous donnent aussi à réfléchir en augmentant le prix de distribution de l’eau en fonction de notre consommation.


Comment économiser l’eau de ville?

A la salle de bain

Se laver les dents: prendre de l’eau dans un gobelet. Fermer le robinet. Mouiller la brosse à dents, se laver les dents, rincer la bouche avec l’eau du gobelet, nettoyer la brosse dans le reste d’eau fraîche ou sous le jet si nécessaire.

Rasage: pas la peine de laisser couler l’eau en dehors du rinçage du rasoir.

Se laver au lavabo: mettre le bouchon, verser l’eau nécessaire au lavage. Changer l’eau si nécessaire.

Se laver sous la douche plutôt que prendre un bain. Mais aussi: arrêter le jet d’eau pendant le savonnage. Le jet peut aussi être modulé sur le pommeau de douche pour consommer moins d’eau.

Bain: partager l’eau du bain avec les enfants, prendre un bain à plusieurs. Ne pas remplir la baignoire à ras bord puisque l’eau s’échappera par le trop-plein dans les égouts.

Se laver les cheveux au-dessus de la baignoire ou du lavabo: fermer le robinet pendant l’application du shampooing.

Eau froide/eau chaude: si beaucoup d’eau froide doit couler avant d’obtenir la bonne température, elle peut être récupérée dans des seaux et servira à d’autres tâches qui ne nécessitent pas d’eau chaude (nettoyer, laver les légumes, se laver les mains).

A la cuisine

Mettre un couvercle sur la casserole d’eau à bouillir pour éviter son évaporation. Ajouter le sel une fois le point d’ébullition atteint, car l’ajout de sel retarde l’ébullition. 

Sauf avis contraire des autorités, l’eau du robinet est potable. Il existe des carafes à filtre qui la purifient et lui donnent un goût plus neutre. L’eau du robinet est nettement moins chère que l’eau de source en bouteille.

Lave-vaisselle: ne faire tourner le lave-vaisselle qu’une fois bien rempli. Préférer les programmes économiques consommant moins d’eau. Certaines pièces de vaisselle peuvent faire l’objet d’une vaisselle à la main, moins exigeante en eau.

Vaisselle à la main: remplir l’évier d’eau propre. Laver du moins sale au plus sale, cela évitera de devoir changer l’eau. D’abord les verres, puis les assiettes et enfin les plats et casseroles. Le rinçage est superflu du moment que la vaisselle est placée bien verticalement sur l’égouttoir ou essuyée directement.

WC et chasses d’eau

Si la chasse est munie d’un double poussoir, préférer la "petite" chasse qui consomme à peu près la moitié. Il existe d’anciens systèmes qui permettent de remonter le bouton manuellement sans tirer une chasse complète, penser à l’actionner dès que la cuvette est vidée. Les toutes vieilles chasses ne permettent pas de "choisir". Il est peut être indiqué de la remplacer.

Pour le linge

Si les sous-vêtements doivent être changés chaque jour, est-il réellement indispensable de changer de pantalon, de jupe, de robe, de pyjama et de les nettoyer quotidiennement? La réponse est non. 

Ne faire tourner le lave-linge que lorsqu’il est rempli. Mieux vaut une grosse lessive que deux petites, même avec programme économique. La lessive à 30° ou 40° convient pour la plupart des vêtements.  On ne choisira les programmes à 60° que pour éliminer les acariens dans les draps en cas d’allergie par exemple. Mais nous entrons ici dans le domaine des économies d’électricité.

Les plantes et le jardin

L’eau de pluie est la plus indiquée pour l’arrosage des plantes. En cas d’utilisation de l’eau du robinet, l’eau de récupération de nettoyage des légumes (mais sans vinaigre, sans sel) ou l’eau froide de la douche peuvent servir. Les plantes d’intérieur peuvent être arrosées tous les 2 jours, voire une fois par semaine en fonction de l’espèce. Un arrosage trop abondant est aussi mauvais pour les plantes que l’absence d’arrosage.

Les fleurs et légumes du jardin doivent être arrosés quotidiennement, surtout au cœur de l’été. En été, il faut préférer l’arrosage du soir, car le soleil fait évaporer l’eau s’il est réalisé le matin ou en journée. Au début des périodes de gel, si l’arrosage est vraiment indispensable, le réaliser le matin. Les pelouses ne doivent pas être arrosées sauf en période de sécheresse. L’humidité nocturne et la rosée sont en principe suffisants. 

En fonction des plantes, il vaut mieux arroser à l’extérieur sans le pommeau au pied de la plante ou de l’arbre qu’un arrosage en pluie dont les gouttelettes vont rapidement s’évaporer sans réellement mouiller la terre.

Avec un petit ou un gros investissement
en plus…

Des primes sont offertes en Belgique pour remettre en service les anciennes citernes comblées. Il faut s’adresser à un spécialiste qui fera un sondage. Parfois le comblement a été tellement efficace (briquaillons, béton, ciment…) qu’il serait trop coûteux de procéder à ce travail. Mieux vaut alors se tourner vers le tonneau de récupération des eaux de pluie. 

Un tonneau de récupération d’eau de pluie, muni d’un filtre et d’un robinet, sert à récolter… la pluie. Soit en direct (au milieu du jardin), soit en le "branchant" sur les gouttières. L’eau servira à arroser les plantes dans la maison et le jardin, faire le nettoyage de la maison et ses alentours, abreuver les animaux de compagnie.

Le détournement des gouttières vers les chasses d’eau et vers la machine à laver. Attention, ici aussi, il est préférable de passer par un professionnel qui équipera de filtres les canalisations. Les filtres ne servent pas qu’à empêcher le passage des feuilles mortes, ils doivent aussi agir sur les odeurs et la couleur. Sans cela, le linge sortira de la machine accompagné d’une désagréable odeur de pourriture… et le fond de la cuvette des toilettes sera verdâtre… autant éviter les mauvaises surprises.

La chasse au gaspillage: une chasse qui coule, un robinet qui fuit, ce sont des euros qui partent directement à l’égout. Un bon bricoleur ou un plombier compétent fera le tour de votre installation, signalera et réparera les endroits critiques.

Aviez-vous pensé à tout? Si c’est le cas, bravo, vous êtes un consommateur responsable. 

Julia Limbourg


Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?