Café Maris

Café MarisSi vous pensez "restaurant" à Uccle, vous n’évoquerez pas nécessairement cette longue chaussée de Waterloo. Pourtant, c’est en bordure de cette importante artère, à Fort Jaco, qu’est situé le Café Maris, une brasserie dont on fait facilement une habitude.


Ecailler au Café MarisCe "café" s’est donné un air 1900 avec ses motifs floraux et ses peintures au plafond. Et la cuisine y est bien traditionnelle, basée sur une cusine française de brasserie et les propositions de l’écailler.

Cet écailler est, avouons-le, une des motifs de notre venue. Il propose un vaste choix d’huîtres plates ou creuses, de coquillages de toutes sorts - des humbles bulots à l’oursin - ainsi que des crustacés et des plateaux de fruits de mer de toutes tailles. Et, tout particulièrement, les homards.

Une cuisine de brasserie

Café Maris (photo Ph. Allard)Pour ceux qui préfèrent la brasserie, ils pourront puiser dans une belle carte des entrées comme le foie gras maison avec sa confiture d’échalotes (16,90 euros) ou le carpaccio de boeuf (12,90 euros). C’est aussi un endroit où on peut (enfin) trouver un os à moëlle rôti (9,90 euros) avec sa croûte de sel.

Seront plus tard appréciés le vol au vent de volaille (12,90 euros) pour faire simple ou une traditionnelle sole meunière) à moins d’opter pour le duo de solettes menière (19 euros). Dans le genre "substantiel", vous sont aussi proposés une choucroute alsacienne et un cassoulet toulousain au confit de canard (tous deux à 18 euros) On peut préférer parcourir la liste des suggestions proposées sur un tableau. Le menu de 3 services est très compétitif (27,50 euros).


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?