Avez-vous une tête à chapeau?

CasquettePar le passé, l'homme portait le chapeau, la casquette ou le béret. Le type de couvre-chef, la matière, la manière de le porter,... caractérisaient le porteur. Après des années de disgrâce, les couvre-chefs reviennent en force.


Pendant des années pourtant, les hommes se sont promenés "en cheveux". Seuls les anciens, dans nos villages, portaient encore la casquette. Aujourd'hui, il suffit de regarder autour de soi pour constater que les couvre-chefs se multiplient. Mais on ne porte pas n'importe quel "chapeau" n'importe où dans n'importe quelle circonstance.

La casquette

Ce couvre-chef considéré comme populaire est aujourd'hui porté dans toutes les couches de la population. La casquette se décline en une variété de matières (toile, feutre,laine, cuir,...) et de motifs. On la trouve autant sur la tête du gentleman-farmer que sur celle de jeunes ou d'acteurs casquette comme Samuel L. Jackson qui porte crânement la casquette genre Kangol à l'envers.

Certains modèles restent quand même déconseillés dans nos contrées ou en ville comme la casquette à pompom, à la casquette de chasseur avec ses "oreilles" ou la casquette de marin.

Dans le genre "loisirs", la casquette de base-ball ou la casquette de l'armée US a balayé la casquette de coureur cycliste!

Le béret

Egalement populaire dans nos villages de Wallonie, le béret de feutre (avec sa "queue de cerise" au sommet) a connu une véritable disgrâce puisqu'associé au personnage de bénêt interprété par Bourvil.

Seuls le béret "révolutionnaire" à la Che Guevara ou le béret basque pourraient encore se porter mais même l'anniversaire de la révolution cubaine n'a pas réveillé l'attrait du béret.

Le chapeau

StetsonOn n'a pas assisté au retour du haut de forme, du melon (tout au moins de ce côté de la Manche), le canotier ou le panama. Par contre, le stetson a la côte. Ou plutôt le Stetson car il s'agit d'une marque.

Contrairement à l'opinion répandue, il ne s'agit pas seulement d'un chapeau de wow-boy. Outre des modèles "western", Stetson propose des modèles plus "habillés. La forme, la couleur, le type de bande les entourant les affectent à un port pendant des activités de loisirs ou autres.

Autre modèle de chapeau encore porté: le borsalino (ou fedora). Encore faut-il pouvoir le porter sans être associé aux truands qui le portaient!

Le bonnet

Le bonnet reste apprécié en hiver. Les marques l'ont compris et les bonnets sont souvent siglés.

La chapka

ChapkaTrès tendance, particulièrement bien supportée les hivers rigoureux, la chapka peut jouer les accessoires de luxe (quand elle est en vison) ou être plus accessible (lapin!). Des versions synthétiques - de type garde-frontière russe ou chinois - peuvent être commandés en ligne.

Les pans latéraux peuvent être rabattus pour bien couvrir les oreilles. C'est efficace mais il faut savoir le "porter".

Dommage!

Ils ont disparu les bicornes et les tricornes. Et, pourtant, quelle élégance! Reste à voir comment les remettre au goût du jour...

Les chapeliers se font également rares mais, heureusement, le web permet d'aboutir à des boutiques spécialisées. Encore faut-il bien mesurer son tour de tête pour passer commande!

Robert Derumes


Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?