Boire ou conduire

BobLa Fête était associée à la boisson. Mais, depuis l’apparition d’un certain "Bob", les "abstinents" ont la cote! Aujourd'hui, l'alcool n'est plus nécessairement synonyme de fête et de convialité. On "tolère" davantage ceux qui refusent de consommer des boissons alcoolisées, pour raisons médicales, par goût ou par choix.


Populaire Bob

Beaucoup ont compris qu’au sein d’un couple ou d’un groupe, il était important de réellement pouvoir compter sur une personne qui pourra s’amuser sans pour autant boire. C’est le concept du conducteur désigné.

C'est devenu une tradition en cette fin d’année, l'

Institut belge de la sécurité routière (IBSR)
lance une nouvelle campagne car il ne faut pas que l’attention du public... s’émousse. Le concept du "Bob" reste pourtant bien présent. Il est vrai que cette idée apparue en décembre 1995 a fait son chemin puisque Bob a aussi débarqué en France, aux Pays Bas, en Irlande, au Danemark, en Espagne, au Portugal,... Aujourd'hui, près d'une vingtaine de pays européens connaissent Bob.

Plus de la moitié des conducteurs belges ont déjà été Bob! Bob a provoqué un changement de mentalité: ces dernières années, la désapprobation sociale envers les conducteurs sous l’influence de l’alcool s’est sensiblement renforcée. 80% des conducteurs considèrent que conduire avec un taux d’alcool supérieur à 0,5‰ est une infraction grave, voire très grave.

Responsible Young Drivers

Notre pays a également vu naître le mouvement des RYD. Ces jeunes conducteurs assurent le rapatriement à la Saint Sylvestre. Concrètement, ces bénévoles proposent aux personnes qui le souhaitent de les raccompagner dans leur propre véhicule jusqu’à leur domicile et ce, en toute sécurité.

Un numéro de téléphone (0902/12345 - 1 euro/min) est mis à la disposition du public. La nuit du nouvel an, chaque citoyen peut appeler les bénévoles de sa région entre minuit et 6 heures. Une fois en connexion avec ce numéro, la personne introduit le préfixe de la région dans laquelle elle se trouve. Automatiquement, l’appel est redirigé vers le dispatching le plus proche.

Le bénévole standardiste demande quelques renseignements et s’assure que les documents appartenant au véhicule sont en règle (assurances, immatriculation, …). Ensuite, le dispatching prend contact avec un véhicule RYD afin de lui communiquer toutes les informations nécessaires pour la prise en charge.

Le véhicule RYD, avec 2 bénévoles, se rend sur place. Une fois sur le lieu de la fête, un des deux bénévoles vérifie que les papiers du véhicule sont en ordre et prend en charge la(les) personne(s) et le véhicule pour les amener à destination. Le second bénévole suit dans un véhicule RYD afin de reprendre le bénévole qui raccompagne la (les) personne(s).


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?