8 sur 10 pour Villo!

Le système de vélos partagés Villo! enregistre un joli résultat en termes de satisfaction de ses clients. Ses utilisateurs lui donnent 8 sur 10. Quelque 60% d'entre eux disent d'ailleurs préférer Villo! aux transports publics.


L'étude a été réalisée à la demande du secrétaire d'Etat bruxellois à la Mobilité, Bruno De Lille (Groen) et ce qu'elle révèle est plutôt positif!
Il en ressort d'abord que 50% des utilisateurs Villo! n'étaient pas des cyclistes à l’origine. Environ 80% des utilisateurs affirment rouler plus souvent à vélo grâce à ce système et 60 % le préfèrent d'ailleurs aux transports publics. "De plus en plus de personnes se rendent compte que le vélo est en général le mode de transport le plus rapide pour se déplacer à travers la ville" commente Bruno De Lille.

Qui est l'utilisateur Villo! moyen? Il est Bruxellois et a entre 30 et 44 ans. Des femmes? Il y en a aussi et même plus que des hommes. Fait intéressant: alors que le rapport homme-femme moyen des cyclistes bruxellois est de 70/30, avec les Villo! c'est l'inverse! Le ratio est ici de 61 femmes pour 39 hommes.

L'étude réalisée à l'été 2012 auprès de 600 utilisateurs et 200 non-utilisateurs. Positif: presque la moitié de ces derniers se disent intéressés voire très intéressés d'essayer les vélos de location. Et du négatif? Il y en a aussi. Quelque 12 à 18% trouvent que les vélos ne sont pas toujours disponibles aux stations. JCDecaux, exploitant du système Villo!, a d'ores et déjà trouvé une solution à ce problème: récompenser les utilisateurs qui ramènent les vélos dans les stations situées en haut de la ville. Le nombre de places de stationnement pour vélos va aussi être revu à la hausse, notamment dans les stations Louise, Porte de Namur, Trône, Flagey, Bourse, DeBrouckère, Anneessens, Rogier,…

Enfin, ceux qui ne se sont pas encore lancés dans l'aventure Villo! disent qu'ils ont peur de rouler à vélo en ville. Pour ça aussi Bruno De Lille et son cabinet proposent une solution: la Bike-Experience, qui permet à un cycliste débutant d'être accompagné par un cycliste chevronné qui va lui montrer comment rouler en toute sécurité en milieu urbain. "La Bike Experience nous apprend que la confiance des cyclistes débutants augmente rapidement et la plupart d’entre eux continuent de se déplacer à vélo. Il s’agit donc d’une situation de win-win", dixit Bruno De Lille.

Melody De Visscher

*du bureau de recherche Timenco


Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?