Se loger pour pas cher

L’immobilier fait partie des gros mangeurs de budget. Aussi, les initiatives se multiplient pour se loger pas cher, trouver le bon plan vacances, dénicher une colocation. Le tout basé sur la confiance réciproque ou sur un solide contrat.


La colocation

Le succès des programmes européens d’échange d’étudiants durant un semestre ou une année scolaire de type Erasmus a généralisé dans les villes universitaires cette idée de partager une maison ou un grand appartement entre plusieurs personnes. Le prix élevé de l’immobilier dans les grandes villes a bien aidé la mode à se répandre partout et pour tous. Désormais les travailleurs isolés désireux de ne pas vivre seuls ou de partager les frais sont de la partie:

www.appartager.com
(.be pour la Belgique),
www.ma-colocation.com
,
www.pap.be
.

Flower Power, 1968, le retour?

Marre de ces familles centrées sur elles-mêmes, les soixante-huitards avaient trouvé "le" concept: acheter une grande propriété, de préférence une ferme ou un vieux château à retaper, y habiter et travailler tous ensemble en exploitant les terres de manière à vivre en autarcie. Le modèle a vécu car le concept était souvent étendu au partage total de la vie privée, de la sexualité, ... La liberté totale a aussi ses contraintes et ses limites.

Le XXIe siècle est arrivé et la hausse des prix de l’immobilier oblige aujourd’hui à être créatif dans ses choix de logement. Pourquoi ne pas acheter une maison en copropriété? En famille, entre amis… Beaucoup de logements en ville comme les anciennes maisons unifamiliales sont transformables en appartements, des immeubles à vocation industrielle ou de bureaux peuvent devenir des lofts… Sur le modèle de la colocation, on recherche une habitation qui permettra de prévoir des parties communes et d’autres plus privatives. On reste chez soi, tout en partageant quelques pièces et le remboursement du prêt hypothécaire.

Gardiennage, services ou travaux
contre logement

D’autres formules existent, qui consistent à "troquer" le logement en échange de sa surveillance pendant une durée déterminée, en échange de travaux de rénovation à déterminer avec le bailleur, en échange de menus services (gardiennage, bricolage). Il y a même eu il y a quelques années un bailleur proposant un appartement gratuit contre des relations sexuelles 2 fois par semaine avec la locataire! Reste à bien déterminer les attentes de chacune des parties prenantes afin de ne pas se faire exploiter ni abuser de la gentillesse des autres.

Et pour les vacances?

De nombreux sites proposent d’échanger sa maison pour les vacances dans le monde entier. Certains sites demandent une cotisation annuelle, d’autres sont entièrement gratuits. Les conditions de fonctionnement sont généralement bien expliquées sur le site. Il s’agit la plupart du temps de proposer un échange à une période déterminée. La famille accueillante partira en même temps dans la maison de l’autre famille. L’avantage est de pouvoir visiter des endroits hors de prix en y vivant comme un autochtone (par exemple loger en appartement au cœur d’une grande ville comme Paris ou Londres).

Le fait de prêter sa maison aux personnes qui sont chez vous incitent à respecter l’endroit et à en prendre possession, non comme d’une chambre d’hôtel,  mais ressentir une vraie responsabilité de sécurité, de propreté, de respect, éventuellement de garde d’animaux, tout en permettant de profiter du paysage, des environs ou de l’aménagement intérieur. Certains échanges permettent également de bénéficier de la voiture familiale.

Quelques sites: 

www.trocmaison.com
,
www.pretersamaison.com
,
www.trocky.com
,
www.echangedemaison.com
,
www.1sthomeexchange.com/fre
,
www.switchome.org
,
www.echangeimmo.com
,
www.profvac.com
(réservé au monde de l’enseignement).

Une autre façon de voyager pour les aventuriers sans le sou, les HelpX qui feront l’objet d’un autre article. Il s’agit d’échanger un séjour dans une famille contre quelques heures de travail. Cette formule a beaucoup de succès aux Etats-Unis et en Australie et commence à avoir du succès en Europe.

Julia Limbourg


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?