Quelle banque choisir?

Une seule banque pour tous les produits bancaires parce que c’est plus simple? Ou une banque par produit? Test Achats s’est penché sur la question… Et, selon l’organisation de défense des consommateurs, d’un point de vue strictement financier, mieux vaut choisir, pour chaque produit bancaire, le Maître-Achat individuel. Pourtant certains consommateurs souhaitent néanmoins détenir plusieurs, voire tous leurs produits auprès d’une seule et même banque.


Test Achats a analysé tous les produits et tarifs de 27 banques pour le compte à vue et le compte d’épargne mais aussi la carte de crédit et le financement auto. Pour le consommateur qui désire combiner compte à vue, carte de crédit et compte d’épargne, ce sont les conditions de ce compte d’épargne qui pèsent beaucoup plus lourd que celles du compte à vue. Si l’on ajoute dans le paquet un financement auto, il ne faut pas seulement tenir compte d’un taux bas mais aussi des coûts de gestion du compte à vue.

Un choix en fonction
de son profil d’utilisateur

Pour la toute première fois, Budget & Droits a déterminé quelles banques sont intéressantes pour un panier de produits et lesquelles comptent en revanche beaucoup de frais. Test Achats complète ainsi sa démarche d’études comparatives par produit bancaire individuel pour coller aux habitudes des clients des banques, qui jurent massivement fidélité à leur institution.

Il existe un large éventail de profils différents d’utilisateurs de services bancaires. La banque la plus intéressante pourra ainsi être différente selon que l’utilisateur est jeune et titulaire uniquement d’un compte à vue, d’un compte d’épargne et d’une carte de crédit, ou qu’il achète une maison et est à la recherche d’un prêt hypothécaire avantageux, ou encore qu’il approche de la pension, qu’il a remboursé tous ses emprunts et qu’il cherche plutôt à assurer financièrement ses vieux jours.

Budget & Droits a ainsi établi 3 profils d’utilisateurs. Celui de la personne à la recherche d’un prêt hypothécaire pour l’achat d’une maison et celui de l’investisseur seront examinés dans des études ultérieures de la revue. Dans le 1er volet de cette trilogie d’articles, Budget & Droits (n°195 - novembre 2007) s’intéresse à la combinaison compte à vue, compte d’épargne, carte de crédit et éventuellement crédit à la consommation (financement voiture).

Comparaison est raison en matière bancaire

L’étude de Budget & Droits confirme ce que l’on constate pour les Maître-Achats individuels, à savoir que les grandes banques sont chères et que le consommateur a tout intérêt à se tourner pour ce type de produits vers une plus petite institution bancaire.

Pour celui qui souhaite combiner un compte à vue avec carte de crédit classique et un compte d’épargne auprès de la même banque, les grandes banques ne se trouvent pas parmi les plus intéressantes, aucune d’elles n’est présente dans le top 10. Leurs produits rapportent chaque année quelque 100 à 200 euros de moins que les 250 euros engrangés auprès de la meilleure banque pour le profil du célibataire (Crédit Professionnel, Banque du Brabant), et même 400 à 600 euros de moins que les quelque 1000 euros offerts par la meilleure banque pour le profil du ménage (Banca Monte Paschi Belgio). Les conditions du compte d’épargne pèsent plus lourd que celles du compte à vue. En effet, le taux actuellement élevé du compte d’épargne BKCP Excellence permet au groupe BKCP (Crédit Professionnel) de mener la danse, mais ces implantations sont uniquement régionales. Pour le reste, Argenta et Keytrade Bank se hissent aussi dans le top 5 pour les mêmes raisons mais pour des formules de compte d’épargne sur Internet. Deutsche Bank est elle aussi bien classée sans les contraintes de la gestion par Internet, ni de mise minimale.

Si le panier précédent comporte aussi un financement voiture, un taux d’intérêt intéressant pour ce dernier n’est pas le seul critère déterminant. Les frais du compte à vue ont eux aussi leur importance. Ainsi, CP Banque propose un financement voiture très intéressant à 4,80% mais elle demande 49€ pour le compte à vue. ABK est dès lors plus intéressante, grâce à son compte à vue sans frais. Argenta est elle aussi bien classée grâce à son compte à vue gratuit, bien que son prêt voiture soit cher (6,05%). Parmi les grandes banques, seule la Banque de La Poste et, parfois, Dexia et KBC occupent une place honorable, sans pour autant être qualifiées d’intéressantes : elles sont 20 à 40% plus chères qu’ABK. Pour parler vrai, cela représente vite plus de 50€ de plus par an pour le scénario célibataire et 120€ de plus pour un ménage.

Choisir le Maître-Achat individuel pour chaque produit est d’office plus intéressant financièrement parlant.

Finalement, chaque utilisateur a tout intérêt à rassembler lui-même des informations et à effectuer des comparaisons. Test Achats a ainsi développé notamment un module de calcul interactif qui compare les coûts d’environ 70 comptes à vue de plus de 30 banques sur

www.test-achats.be
(voir Service Global).

Frais de clôture et
portabilité du numéro de compte

Grâce notamment à l’action et la pression de Test Achats, à partir du 1er novembre 2007, les banques ne peuvent plus compter de frais de clôture d’un compte à vue et/ou d’épargne. Mieux, ils récupèrent une partie des frais de gestion – au pro rata – s’ils les avaient payés à l’avance pour toute l’année.

La portabilité du numéro de compte bancaire, comme c’est le cas par exemple pour les numéros de GSM, limiterait fortement les tracasseries liées au changement de banque et constituerait donc un bon stimulant pour changer effectivement d’institution bancaire. Test Achats continue donc à plaider pour la portabilité du numéro de compte.

Pour une information plus transparente et des calculs plus simples

Les banques sont tenues de mettre à la disposition du public les tarifs de leurs comptes à vue et d’épargne ainsi que ceux de leurs cartes. Et les financements voiture doivent même faire l’objet d’un prospectus spécifique. Mais les banques font preuve de créativité pour entourer ces tarifs d’un flou artistique, de sorte que le client n’a finalement pas de vue d’ensemble des différents tarifs. Test Achats demande que les banques fournissent des informations plus claires. La publication des résultats de la présente enquête comparative a nécessité un travail de titan. La comparaison a été ardue pour les experts de Budget & Droits, que dire pour le consommateur lambda?

 Pour les comptes d’épargne, les taux appliqués par les banques ne sont pas les seuls éléments importants, les méthodes de calcul varient elles aussi souvent d’une banque à l’autre. Ainsi, la durée pendant laquelle l’argent doit rester sur le compte afin de donner droit à la prime d’accroissement et/ou de fidélité peut diverger très fort d’une institution à l’autre : 6 mois chez certaines, contre... 18 mois chez d’autres ! Test Achats demande dès lors qu’il n’y ait plus un seul taux d’intérêt, et plus de prime d’accroissement ou de fidélité, pour tous les avoirs en compte, au prorata de la durée pendant laquelle l’argent est resté sur le compte.

Robrt Derumes
    


Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?