Le succès des écochèques

Les écochèques? Ils sont octroyés par les entreprises à leurs employés et permettent l’achat de produits durables, que ce soient des aliments bio, un pommeau de douche économique ou un abonnement de train. Ses avantages? Enormes. La preuve: depuis leur introduction, ils remportent un franc succès.


Les écochèques, c’est une idée qui a germé en 2008 sur fond de crise économique et de réchauffement climatique. Avec un objectif double : doper le pouvoir d’achat des travailleurs en leur allouant un avantage fiscalement intéressant et promouvoir  l’achats de produits respectueux de l’environnement et de la santé.

De nombreux avantages

Les écochèques sont exonérés de charges sociales dans le chef des entreprises et d’impôt des personnes physiques dans le chef des consommateurs. En outre, cet avantage est 100% net parce qu’aucune part "travailleur" n’est prélevée sur l’écochèque. Autre "plus": les écochèques ne sont pas alloués mensuellement comme c’est le cas avec les chèques-repas mais en une seule fois. Le montant accordé par an? Maximum 250 euro.

Double impact: économique et environnemental

En fait, l’impact global des écochèques sur l’économie belge est sacrément positif! En 2009-2010, près de 2 millions de travailleurs ont reçu des écochèques pour une valeur de 224 millions d’euros. Le bureau d’études de marchés Idea Consult a comparé les impacts économiques de l’octroi d’écochèques et du versement d’un salaire net qui serait équivalent à la valeur des écochèques. Résultat: les écochèques génèrent une plus-value allant jusqu’à 29 millions d’euros pour l’économie!  Et 2.800 emplois de plus que le scénario d’un salaire net ‘cash’ équivalent à la valeur des chèques…

Côté environnement aussi les écochèques ont fait leurs preuves. Sodexo a tiré la conclusion que les cinq produits les plus souvent achetés avec des écochèques ont permis de réduire les émissions de CO2 de plus de 41.000 tonnes. Cela équivaut à quoi? Aux émissions de CO2 de pas moins de 15.000 ménages belges!

Une autre étude réalisée par l’entreprise CO2Logic, spécialisée dans le calcul et la compensation des émissions de CO2, s’est penchée sur la douzaine de produits les plus souvent achetés avec les écochèques et en a estimé les gains pour le consommateur, en termes économiques autant qu’écologiques. Conclusion: le ‘maître-achat’ est le pommeau de douche économique qui permet d’économiser 109 euros et 8.366 tonnes de CO2 par an.

Des achats utiles et durables

Au total, les écochèques peuvent être échangés dans 7000 points de vente qui vont des enseignes bien connues aux commerces spécialisés. Ce que vous pouvez acheter? Le choix est large! Les écochèques peuvent s’utiliser pour vos courses mensuelles en yaourt bio, détergent et papier toilette écologique. Mais ils interviennent également dans plus gros achats comme, par exemple, une citerne de récupération de pluie, un vélo, des meubles en bois FSC ou encore un scooter électrique. C’est sans compter les billets de train (SNCB ou Eurostar), les voyages en autocar ou encore des séjours dans des hôtels écolabellisés.

Enfin, si vous pensez que les écochèques incitent à acheter des produits durables, certes, mais pas indispensables, détrompez-vous: selon le CRIOC, Centre de Recherche et d’Information des Organisations de Consommateurs, un ménage dépense en moyenne 2.625 euros par an pour des produits et services qui pourraient être payés avec un écochèque. On vous l’avait dit: cet avantage extralégal, c’est une success-story!

www.ecocheques.be

www.eco-pass.be

Melody De Visscher


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?