Les trucs des escrocs

 Ils en veulent à votre magot. "Ils", ce sont ces escrocs qui vous promettent monts et merveilles. Les châteaux en Espagne ont encore de beaux jours devant eux! Si vous ne voulez pas rejoindre la grande volière qui accueille déjà de nombreux pigeons, soyez attentifs aux indices qui annoncent l'escroquerie.


Il n'y a pas de miracle : si votre interlocuteur annonce un rendement extraordinaire, miraculeux, très supérieur à la normale, il y a sans doute une escroquerie au bout. La prudence impose également de se méfier des placements "confidentiels", des contacts depuis un pays "exotique" et, particulièrement, des "paradis fiscaux". Ou encore des propositions d'investissement dans des produits exotiques (matières premières, conteneurs, parts de copropriété dans des plantations de bois en Amazonie ou en Afrique), des oeuvres d'art, des immeubles situés à l'étranger. Si vous semblez réticent, il vous sera peut-être proposé de miser (pardon, placer!) une petite somme "pour essayer" : vous risquez de ne jamais la revoir!

Bien entendu, si votre interlocuteur se fait pressant voire agressif, pour vous inciter à vous décider tout de suite, sans que vous puissiez réfléchir ou procéder aux plus élémentaires vérifications, c'est qu'il y a anguille sous roche. Certains escrocs n'hésitent pas à harceler leurs cibles et même à les menacer en évoquant leur inscription sur une "liste noire" en cas de refus.

Comme les escrocs sont dotés, par définition, d'un certain culot, ils n'hésiteront pas à affirmer au "pigeon" sur la défensive que leur activité ne nécessite pas d'agrément de la Commission bancaire et financière.

Si votre interlocuteur vous propose, pour vaincre vos réticences, de verser d'abord un petit montant "pour essayer"

Renseignements :

Commission bancaire et financière (CBF)
Cellule "contrôle du périmètre"
avenue Louise, 99 - 1050 Bruxelles
Tél. 02/535.59.10 - fax : 02/535.59.30 - mél : peri@cbf.be

Jiri Pragman

    

Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?