Fonds de placement: un compromis typiquement à la belge!

A propos des fonds de placementA propos des fonds de placements, les partis au pouvoir ont finalement abouti à un compromis typiquement belge. Peu de réaction car le problème ne se pose pas encore. La seule chose, c’est que plus rien ne sera dorénavant sûr !



Au cours des dernières semaines, il paraissait clair qu’il serait très difficile pour les partis au pouvoir de maintenir l’impôt aux fonds de placements investis au moins à 40% en obligations. On a donc assisté au traditionnel compromis belge. Voyez plutôt. Durant la première période allant du 1er janvier 2006 à fin 2007, seule la partie des intérêts sera soumise au précompte mobilier. A partir du 1er janvier 2008, la plus-value sera également imposée sur les fonds d’obligations de capitalisation. Le problème a donc été différé et chacun paraît satisfait. Ou plutôt non. Car nous nous rallions entièrement à l’avis du gourou des fonds d’investissement belges, le président-directeur de KBC Asset Management, Stefan Duchateau, qui déclare que "l’insécurité s’institutionnalise totalement". En d’autres mots, que l’insécurité persistera encore très longtemps. Car si les recettes escomptées ne sont pas obtenues, l’impôt pourrait à tout moment être étendu à d’autres fonds. Dans ce cas, les fonds sans passeport européen, dont les fonds à protection de capital, seraient visés en premier lieu, mais également tous les autres fonds. Bref, celui qui achète désormais un fonds, ne sera plus jamais sûr

Mais revenons aux marchés d’actions, qui ont tout simplement poursuivi sur leur élan des semaines précédentes. La plupart, des investisseurs, ignorant les spéculations sur la poursuite des relèvements des taux d’intérêt, ont propulsé les indices à nouveau nettement plus haut. Aussi, nous pouvons d’ores et déjà anticiper une bonne fin d’année. A tous ceux qui ont acheté à temps, nous réitérons le message suivant : ne vendez pas trop vite, laissez vos bénéfices s’accumuler. Décembre est rarement un mauvais mois boursier.

Un article de L'Investisseur (29 novembre 2005) L'Investisseur, pas besoin d'en savoir plus


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?