Electrabel sonne le glas

Tous les yeux étaient fixés sur Electrabel là la mi-août. Une partie des 11 milliards d’euros offerts par Suez devrait refluer vers la bourse. Nous recommandons néanmoins de faire preuve de prudence.


La Ligne Conseils de L'Investisseur n’a pas arrêté de sonner. Comme vous pouvez vous en douter, il pleuvait des questions et des commentaires à propos de l’offre de Suez sur Elactrabel. Toutes les parties concernées semblent satisfaites du prix offert, principalement en numéraire et complété par des titres Suez.

La hausse du cours du titre Suez contribue à donner aux actionnaires le prix "juste" à nos yeux. Le titre Electrabel, l’investissement de bon père de famille par excellence, disparaîtra probablement de la cote à fin novembre. La capitalisation boursière de la place de Bruxelles perdra du coup plus de 1 milliards d’euros et le Bel0, ou plutôt désormais le Bel 19 ou 18, perdra son 4e poids lourd. Une partie de la somme versée par Suez devrait retrouver le chemin de la bourse, ce qui pourrait soutenir la place de Bruxelles dans l’avenir immédiat.

Le climat boursier est d’ailleurs resté positif. L’indice Euronext100 a gonflé d’un peu plus d’1%, tandis que le Dow Jones a gagné 0,6%. Bien que nous estimions que cette hausse pourrait se poursuivre, nous recommandons de faire preuve de prudence. Le rapport c/b de la bourse de Bruxelles s’élève désormais à près de 14. Ce qui est loin d’être bon marché, et nous reconnaissons qu’il est de plus en plus difficile de dégoter encore des "bonnes affaires". Nous avons d’ailleurs émis des réserves concernant l’augmentation systématique des objectifs de cours faite par les analystes, une fois les précédents objectifs atteints. Le prix effarant du pétrole et la 10e hausse consécutive du taux directeur de la Fed sont  facteurs totalement négligés jusqu’à présent.

Nous sommes d’avis qu’il sera possible d’acheter meilleur marché cette année, et n’avons pas l’intention d’investir les quelque 1% de liquidités de notre portefeuille, Solvus inclus, aux cours actuels.

Un article de L’investisseur (17 août 005) L'Investisseur, pas besoin d'en savoir plus


Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?