Comptes à vue: vérifiez les tarifs des banques

BancontactRégulièrement, l'association de consommateurs Test Achats doit les rappeler à la vigilance car comparer les comptes à vue est un casse-tête. En cause: les tarifs compliqués des banques et des offres avantageuses plus limitées qu'il n'y paraît de prime abord. 


Quelques exemples

La suppression ou modification du bonus banking. Grâce à ce système proposé par certaines banques, l'utilisateur se voit accorder des ristournes sur les frais engendrés par son compte chaque fois qu'il réalise telle ou telle opération, un paiement via Bancontact par exemple ou un virement par Internet banking. Ce service ou la ristourne accordée peuvent être tout simplement supprimés par la banque.

La baisse du taux d’intérêts créditeurs (solde positif). La plupart des banques ont revu leurs taux à la baisse et les assortissent de clauses plus restrictives. Par exemple le taux d'intérêt peut diminuer ou la tranche improductive d'intérêts peut être augmentée.

Les "faux" comptes "gratuits". Alors que la gratuité est annoncée, des retraits aux distributeurs d'autres banques sont payants. Dans d'autres cas, la prétendue gratuité n'est accordée qu'à des clients dont  le solde total moyen annuel (tous produits confondus) atteint un certain montant (par exemple 10 000 euros!) ou que le compte présente des mouvements créditeurs supérieur à un montant déterminé par mois (par exemple 500 euros). Sur d'autres comptes prétendument gratuits, les opérations qui ne sont pas effectuées via l'Internet entraînent des frais!

Le client doit donc être attentif et apprendre à analyser les offres des banques… en parcourant toutes les clauses et toutes ces conditions exclusives mentionnées après une discrète astérique.

Robert Derumes


 


Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?