Bourses: des résultats plus que satisfaisants

BourseA l’issue de la saison des résultats aux Etats-Unis, on peut s’estimer heureux. En Europe aussi, il n’y a aucune raison de se lamenter. Les marchés boursiers ont pu conserver les gains enregistrés, voire même les renforcer.


La saison des résultats est en passe de se terminer aux Etats-Unis. A l’heure où 90% des résultats des valeurs de l’indice S&P 500 sont connus, nous pouvons nous estimer heureux. Au 2e trimestre, les bénéfices ont progressé de 14%, ce qui est nettement mieux que ce qui était prévu lors des premiers résultats publiés. Si cette tendance se poursuit, on assistera à une 13e édition consécutive de croissance des résultats supérieure à 10 %. En Europe,les résultats sont également pleins d’espoir. Beaucoup de résultats sont encore attendus cette semaine, notamment ceux de Aegon, Bayer, Delhaize et ING.

Sur le plan économique, même bilan positif. Une série d’indicateurs précurseurs, sont en train de s’améliorer. De quoi influencer positivement les résultats des sociétés. Mais toute positive que soit l’amélioration de la conjoncture, il y a cependant un revers à la médaille, notamment au niveau des taux d’intérêt. Les rendements des obligations d’Etat à 10 ans ont progressé durant ces dernières semaines d’une vingtaine de points de base. La Banque Centrale Américaine a relevé hier le taux de base américain de 0,25% encore, à 3,50 %. Des taux plus élevés jugulés à des cours pétroliers records risquent de mettre un bémol à la poursuite de la hausse pour un certain nombre de bourses.

Au cours des 3 dernières semaines, l’Eurostoxx50 a reculé de 0,9%. L’indice S&P et Amsterdam ont aussi reculé. Quant au Bel-20, dopé par des résultats semestriels relativement positifs, il a par contre engrangé un gain de 2,7%.

Nous pensons dès lors que les résultats des entreprises des prochaines semaines devraient encore soutenir les marchés. Il faut cependant pas oublier que les bourses ont déjà bien performé. N’oublions pas qu’une hausse des taux d’intérêt n’est jamais favorable aux bourses. Un léger repli n’est donc pas exclu. Aussi, ne courez pas après les cours.

Un article de L’investisseur (9 août 2005) L'Investisseur, pas besoin d'en savoir plus

 


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?