Pensez-vous en euros?

Comme beaucoup, j'éprouve bien des difficultés à réfléchir "directement" en euros. Je pense les valeurs en francs belges avant de les convertir et de les énoncer. Toute information formulée en euros n'est pas assimilée mais "traduite". Mourrai-je en ayant vécu comme un "ancien belge"?


J'ai sans doute été abusé par la facilité de conversion. Multiplier ou diviser par 40 n'est pas un exercice difficile. Pas beaucoup plus complexe que les conversions effectuées lors de vacances en Espagne ou au Portugal. Bref, je ne voyais pas comment le passage à l'euro me poserait problème.

Et bien mon problème est mental ! Je n'ai pas assimilé de nouvelles références. Si vous me parlez de l'achat d'une maison à 100.000 euros ou d'une voiture à 20.000 euros, je dois absolument convertir en francs belges pour me rendre compte de la qualité de l'affaire faite ou du niveau auquel se situe votre achat (respectivement environ 4 millions et 800.000 francs belges).

Si, pour des raisons professionnelles, je suis amené à exprimer des montants, je penserai en milliers de francs. Selon mon interlocuteur, je formulerai la somme en francs ou ferai la conversion en euros. Et je suis loin d'être le seul dans le cas!

Bien sûr, je ne me livre pas à chaque instant à ce type d'exercice. J'avoue ne pas réfléchir au prix du café servi dans une taverne, pas plus que je décrypte le prix payé pour mon stock de magazines chez le libraire. Effet pervers : quand je m'achète des revues pour 10 euros, je n'ai pas le sentiment d'avoir dépensé beaucoup; par contre, acheter pour 400 francs de magazines, ce n'est pas rien !

Tout cela ne serait pas grave et constituerait juste un bon exercice pour nos petites cellules grises s'il n'y avait des risques d'abus. On voit des personnes du quatrième âge donner de gros billets sans qu'elles n'en apprécient la valeur; elles ne peuvent que "faire confiance" quand on leur rend la monnaie. On a vu aussi une chaîne de magasins bon marché d'origine hollandaise honteusement continuer à afficher des montants uniquement en francs belges. Le client lit 17,99 euros là où la chaîne affiche en réalité 1799 francs belges (la devise n'était pas indiquée!)! Et s'il n'est pas attentif à la caisse, la bonne affaire se transforme en "bête" achat.

Un problème que les plus jeunes et les générations futures ne connaîtront pas. Tant mieux pour eux !

Philippe Allard

    

Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?