Nouvelle vague d'e-escroquerie

Vivat vous en a déjà parlé mais, devant le développement du phénomène, autant signaler la mise en garde de la Commission bancaire et financière. La Commission a observé une recrudescence de sollicitations du public en Belgique pour des tentatives d'escroqueries qui sont connues sous le nom de "filière nigériane".


Dans ce type d'opérations, les personnes sollicitées sont informées de ce qu'une somme importante (souvent de l'ordre de 20 millions USD) est disponible sous des prétextes divers en vue d'un transfert vers un compte de la personne sollicitée en Belgique. En contrepartie de ce "service", une commission (de souvent 25%) sur ce montant est promise à la personne sollicitée.

Dans les sollicitations récentes dont elle a eu connaissance, la Commission a constaté que la présentation du mécanisme évolue. Les propositions sont souvent faites par des personnes se présentant comme avocat, notaire ou réviseur d'une entreprise étrangère. Les fonds sont présentés comme des sommes appartenant à des personnes décédées (accident de la route, attaques de rebelles, réfugiés). Les fonds doivent sortir du pays en cause pour être remis à des membres de la famille à l'étranger avant qu'ils ne soient confisqués par le pouvoir local.

Dans certains cas, la personne sollicitée en Belgique est présentée comme le seul héritier possible. Outre du Nigeria, ces sollicitations émanent du Sierra Leone et de l'Afrique du Sud. Quant au fond, le mécanisme est inchangé.

En échange d'une promesse d'une commission importante, la personne sollicitée qui réagit communique ainsi à un parfait inconnu ses références bancaires et son numéro de compte, souvent accompagné d'un exemplaire de sa signature. Enfin, la personne qui accepte se voit alors, sous des prétextes divers, demander d'avancer certains frais (formalités et autorisations administratives, rémunération d'intermédiaires officiels ou non, frais de transfert,…).

La Commission bancaire et financière attire l'attention du public sur les risques attachés à de telles sollicitations et lui conseille de ne pas leur donner suite.

Commission bancaire et financière
Avenue Louise, 99 - 1050 Bruxelles
Tél. 02.535.22.11 - fax 02.535.23.23

Jiri Pragman
    

Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?