Le prêt vert social, pour une rénovation écologique

De nombreux ménages vivent dans un logement qui nécessite des travaux de rénovation mais ne bénéficient que de moyens limités pour les effectuer. Le prêt vert social est fait pour eux. Il cible spécifiquement les rénovations écologiques.
 


Dans la région bruxelloise, Bruxelles Environnement a conclu un partenariat avec la coopérative de crédit alternatif CREDAL. Il s’agit d’un prêt énergie à taux zéro. L'intervention de la Région de Bruxelles-Capitale permet de couvrir non seulement la charge d'intérêt liée à ce prêt "énergie" mais aussi les coûts liés à l'accompagnement personnalisé des demandeurs et les risques de non recouvrement des sommes prêtées.

Qui y a droit ? Les personnes isolées dont les revenus ne dépassent pas 1.201 euros net par mois et 30.000 euros brut par an. Pour les couples mariés ou cohabitant, les montants sont plafonnés à 1.393 euros et 60.000 euros brut par an.

Le montant emprunté doit être compris entre 500 et 20.000 euros par habitation et par an. La durée du crédit dépend du montant emprunté.

En Wallonie, le même système existe sous le nom de Eco prêt. Ce sont le Fonds du logement des familles nombreuses (FLW) et la Société wallonne de crédit social (SWCS) qui l’octroient.  Les montants sont ici de 2.500 euros minimum et de 30.000 euros maximum.

Remplacement des anciennes chaudières, entretien des chaudières, installation d'un chauffe-eau solaire, de panneaux photovoltaïques, de double vitrage, isolation du toit, des murs, des sols, etc. Si vous désirez vous lancer, vous savez désormais comment faire, l'important est que les travaux effectués apportent une plus-value énergétique à votre habitation.

Infos : à Bruxelles, consulter le site de

Bruxelles environnement
et en Wallonie, la
Société wallonne du Crédit social
ou, bien-sûr, contactez le
Crédal
.

Photo : www.photo-libre.fr


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?