L'expertise immobilière? Méfiance...

Vous avez un bien à vendre? Vous devrez donc le faire évaluer. A qui faire appel? A un agent immobilier? Un expert? Une banque? Le CRIOC vous donne les outils nécessaires pour ne pas vous faire berner.
 


Le CRIOC, Centre de Recherche et d'Information des Organisations de Consommateurs, a publié une étude pour aider les consommateurs dans cette délicate tâche.

Qui peut évaluer?

La valeur marchande de votre bien dépend d'une série de critères plus ou moins essentiels. En vrac: les revenus locatifs et le rendement potentiel du bien, son emplacement, le cadre environnant, sa situation, sa proximité avec les moyens de communication, la vue, l'architecture, la présence ou non d'un jardin ou d'une terrasse, les équipements dont il jouit, son année de construction, sa performance énergétique... sont autant de paramètres qui vont être pris en considération pour fixer un prix.

Un agent immobilier propose généralement une évaluation gratuite mais attention, il y a un risque que le bien soit surévalué (pour séduire le vendeur), ou au contraire sous-évalué (pour accélérer la vente).

Il existe également des experts immobiliers. Seul problème: ce titre n'est pas protégé et ne fait l'objet d'aucune législation spécifique dans notre pays. Le CRIOC plaide d'ailleurs pour une reconnaissance du titre et de la fonction d'expert immobilier.

Et les géomètres-experts? Ces professionnels disposent de bases de données et de fichiers de points de comparaisons, mis régulièrement à jour. Ils ont généralement le jugement assez sûr.

Quant aux notaires et architectes, ils disposent également d'une pratique les rendant familiers avec les estimations d'immeubles. Mais leurs tarifs peuvent être très élevés!

Attention...

Cela paraît aller de soi, mais certains professionnels se contentent d'une description du bien et de sa localisation pour en évaluer la valeur. Si vous tombez sur ce cas, fuyez. Rien ne vaut, évidemment, une visite en bonne et due forme.

Sachez également que le professionnel doit vous poser des questions juridiques. L'immeuble est-il occupé par des locataires? Quelles sont les règles (et les charges y afférentes) de la copropriété? Quel est le revenu cadastral? Quels seront les frais de l'enregistrement? Tous ces facteurs doivent être pris en compte.

Enfin, la conjoncture économique, le dynamisme du marché immobilier, le niveau des taux d'intérêt des prêts hypothécaires... sont d'autres facteurs qui auront une répercussion, positive ou négative, sur le prix final.

Le CRIOC met à votre disposition une 'check-list' qui vous permettra de vous faire votre propre idée de la valeur de votre bien.

www.crioc.be


Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?