Moins de mariages, plus de divorces

 A se demander si c'est encore la peine de se marier. Si le nombre de mariages diminue inexorablement, le nombre de divorces va, lui, croissant.


En 2002, 40.434 mariages ont été célébrés dans le pays mais 30.628 divorces ont été prononcés. Le nombre de mariages continue donc à baisser (-4% par rapport aux 42.110 mariages de 2001) tandis que le nombre de divorces progresse et même davantage (+4,5% par rapport aux 29.314 divorces de 2001).

Cruel constat : le rapport entre divorces et mariages est aujourd'hui de 3 pour 4 alors que, pour la période 1998-2000, il s'élevait encore à 3 pour 5.

Spécificités régionales

Existe-t-il là aussi des sensibilités différentes selon les régions du pays? Le nord se montrerait-il plus attaché à certaines traditions comme le mariage? Pas vraiment car si le nombre de mariages a chuté moins sévèrement en Flandre (-4,0%) qu'en Wallonie (-5,6%), le nombre de divorces a crû plus fortement dans le nord du pays (+3,7%) que dans le sud (+3,0%).

La situation bruxelloise est particulière puisque le nombre de mariages a augmenté de 0,9% par rapport à 2001. Mais le nombre de divorces a lui littéralement explosé (+9,6%)! D'ailleurs, pour la deuxième fois consécutive, le nombre des divorces en Région bruxelloise excède le nombre des mariages. L'écart s'est même nettement creusé par rapport à 2001. Ces chiffres doivent cependant être nuancés : en effet, les divorces touchant des personnes résidant en Belgique mais qui se sont mariées à l'étranger, sont toujours enregistrés à Bruxelles si le jugement de divorce a été prononcé en Belgique; les divorces de personnes mariées en Belgique sont par contre notés dans les registres de la commune où a eu lieu le mariage.

Mais tout cela, ce ne sont que des statistiques. De là à déduire qu'il faudrait s'installer à Bruxelles, là où le nombre de mariages par 1.000 habitants est le plus élevé, pour augmenter ses "chances" de se marier puis d'émigrer en Flandre, là où le nombre de divorces par 1.000 habitants est le plus faible, pour éloigner le spectre du divorce... il y a un pas que nous n'oserions franchir !

Source statistique : INS

Philippe Allard
    


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?