Vie de famille avec papa et maman
Wednesday, April 16, 2014

Porter bébé: la bonne idée

Porter bébé sur soi, à l'extérieur comme à l'intérieur, vous y avez pensé? Le portage en écharpe, en hamac, que ce soit sur le ventre, sur le dos ou sur la hanche offre une foule d'avantages tant pour le bébé que pour les parents. Petit tour d'horizon.

Le bébé humain, comparé à d'autres mammifères, naît dans un état d'inachèvement. Le poulain, par exemple, quelques minutes à peine après sa naissance, est déjà debout sur ses quatre jambes, prêt à suivre sa mère dans sa promenade. Comme l'explique très bien l'auteur du site www.emportemoi.com, les espèces de ce type ont une longue période de gestation. La maturation se fait donc complètement "in utero".

L'humain, lui, a une période de gestation plus courte: 9 mois. A sa naissance, il n'est donc pas autonome et a besoin de beaucoup de contacts avec la maman.

L'une des façons de combler ce besoin est le portage. Il s'agit de porter l'enfant, à l'aide d'un porte-bébé, qu'on appelle également un "utérus avec vue". Après avoir porté bébé 9 mois dans leur ventre, les mamans les portent sur le ventre.

Le portage possède une foule d'avantages tant pour les parents que pour le bébé.

Des bébés plus calmes, plus sages et plus indépendants

En étant porté, bébé se retrouve en terrain connu: il peut toucher sa maman, sentir son odeur, écouter le battement de son coeur. Cela a comme conséquence de l'apaiser.

La maman, elle, peut répondre aux besoins de son enfant sans qu'il ait besoin de pleurer. Elle n'a pas besoin de rester auprès de lui tout le temps. Elle peut vaquer à ses occupations: promenade, cuisine, travail sur l'ordinateur, passage de l'aspirateur... elle peut tout faire tout en accordant, en même temps, de l'attention à son petit. Bébé est content parce qu'il est près de sa mère et également en mouvement comme lors de sa vie "in utero".

Notre société n'est cependant pas habituée au portage. On entend souvent la même réserve: "le portage, est-ce que ça ne rend pas les petits capricieux?" Aussi étonnant que cela puisse paraître, c'est tout le contraire. Le portage rend les enfants plus ... indépendants. Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau, dans son livre "Porter bébé"*, explique: "Dans toutes les sociétés où les enfants sont portés, les enfants sont généralement plus autonomes que les enfants européens et américains du même âge. En Afrique, par exemple, les femmes portent leur bébé sur le dos et les emmènent dans tous leurs déplacements. Elles les portent pour travailler, cuisiner, etc. Elles ne se promènent pas pour calmer bébé (elles n'ont pas le temps), c'est bébé qui fait partie de leur vie. Résultat: à deux ans à peine, ces petits bouts passent une journée entière avec les hommes sans réclamer leur maman."

Sur le ventre, sur le dos, sur la hanche

Il existe différentes façons de porter bébé et également plusieurs types de porte-bébés. Il y a une vingtaine d'années, le modèle kangourou faisait fureur. Or c'est loin d'être le meilleur: le bébé est suspendu, jambes pendantes et est assis sur ses organes génitaux plutôt que sur les ischions. Ce positionnement est très mauvais pour leur dos et nocif pour les testicules des petits garçons.
Aujourd'hui, il existe d'autres modèles bien pensés et adaptés aux besoins physiologiques des bébés. En vrac: le porte-bébé hamac, en bandoulière, le pagne à l'Africaine, l'écharpe de portage, le sac à dos à armatures... chacun a ses avantages et ses inconvénients. Certains conviennent par exemple mieux aux nouveau-nés, d'autres aux enfants plus grands. Certains sont plébiscités par les papas, d'autres préférés par les mamans. Il y a l'embarras du choix.

Mauvais pour le dos?

C'est un autre argument avancé par les sceptiques. Et c'est une autre erreur.
Les bons porte-bébés permettent de maintenir l'arrondi de la colonne vertébrale des nouveau-nés. Dans l'utérus, le bébé adoptait la position foetale, c'est-à-dire qu'il était replié sur lui-même, la colonne vertébrale arrondie. A sa naissance, il reste blotti en boule contre sa mère. C'est au fil des semaines et des mois qu'il se déplie, se redresse, tient sa tête puis s'assied et enfin se met debout.
Aller à l'encontre de ce développement naturel, en forçant l'enfant à se maintenir droit, dans une position qu'il n'est pas capable d'adopter seul, est nocif pour sa santé. Le portage permet de respecter les besoins physiologiques du bébé.

D'autres arguent que porter bébé est mauvais pour le dos des parents. Or, de nouveau, il n'en est rien. Si l'enfant est bien plaqué contre la maman ou le papa, la colonne vertébrale n'en souffrira pas. Elodie, adepte du portage, témoigne: "A quatre ans et demi, Benjamin pèse 17 kilos. J'ai dû mal à le porter dans mes bras car il est trop lourd, mais en écharpe sur le dos, il me semble léger!"

A lire avant de s'y mettre: *"Porter bébé, avantages et bienfaits" de Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau aux éditions Jouvence.
"Peau à peau, Techniques et pratique du portage", d'Ingrid van den Peereboom aux éditions Jouvence.

Melody De Visscher
 


 

Partager