Primes à l'isolation wallonnes : la toiture avant tout !

Primes wallonnes à l'isolationEn région wallonne, les nouvelles primes destinées à l’habitat sont revues à la hausse et mettent la priorité sur l’isolation écologique. La Région wallonne a décidé de mettre le paquet en matière d’isolation du bâti.


De fait, selon ses chiffres, chez nous, une toiture sur deux n’est pas isolée ! Les primes, valables depuis le premier mai 2010, sont donc revues à la hausse. Elles encouragent en outre l’emploi de matériaux écologiques. C’est une des conséquences logiques du « plan Marshall 2.vert » et de l’alliance emploi / environnement, qui lie le respect de la nature avec la création de jobs.

Concrètement, dans le cas du placement avec entrepreneur et pour les revenus précaires (inférieurs à 16.400 euros annuels pour un couple), la prime s’élève à 14 euros par mètre carré dans le cas d’un isolant standard. Si l’isolant est naturel, c’est-à-dire s’il s’agit de fibre végétale, animale ou de cellulose par exemple, la prime s’élève à 17 euros du mètre carré. Pour les revenus modestes (inférieurs à 0.100 euros annuels pour un couple), la prime est de 12 euros du mètre carré pour un isolant standard et de 15 euros du mètre carré pour les isolants naturels. Enfin, les revenus moyens ou supérieurs bénéficient d’une prime de 10 euros par mètre carré avec un isolant standard et de 1 euros par mètre carré si l’isolation est faite au naturel.

Si le placement est réalisé par vos soins, les primes sont divisées par deux dans le cas du recours à un isolant standard : 7 euros pour les revenus précaires, 6 euros pour les revenus modestes et 5 euros pour les revenus moyens et supérieurs. Dans le cas de la pose d’un isolant naturel, la prime au mètre carré s’élève respectivement à 10 euros, 9 euros et 8 euros.

Les particuliers qui recourent aux services d’un entrepreneur pour assurer la pose de l’isolation de leur toiture bénéficient en plus d’une déduction fiscale de 40%. Ainsi, selon un exemple donné par la Région wallonne, pour un investissement de 5 euros par mètre carré, assurant des primes de 10 à 17 euros selon leur situation financière, les économies réalisées sont de 7 euros par mètre carré et par an. Et le système permet au particulier qui a isoler son toit d’amortir son investissement en 6 mois à un an et demi.

Relevons enfin, et la mesure n’est pas des moindres, que les primes peuvent être préfinancées. La SWCS (Société wallonne du crédit social) peut effectivement préfinancer le montant des primes à l’énergie dans le cadre des prêts à taux zéro. Deux solutions s’offrent alors au bénéficiaire : soit le montant mobilisable est égal au montant du prêt additioné de celui des primes, soit le montant à rembourser est celui du prêt déduit du montant de la prime.

Infos :

Portail de l’énergie en Wallonie :

http://energie.wallonie.be/fr/index.html?IDC=6018

Centre d’appel : 078/150.006

Les guichets de l’énergie :

http://energie.wallonie.be/fr/les-guichets-de-l-energie.html?IDC=6946

Crédit photo : www.photo-libre.fr

 


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?