Les déchets : source d'énergie

Les déchets des poubelles et les boues d’épuration, résultant du traitement des eaux usées, permettent de réaliser beaucoup de choses. Le recyclage est certes le plus connu, mais les déchets offrent mieux que cela. Ils sont une excellente source d’énergie, comme le solaire, l’éolienne ou la géothermie. Qualifiés de ressources « renouvelables», les déchets offrent une bonne production de chaleur et d’électricité avec moins d’émissions de gaz à effet de serre. Focus.


La valorisation énergétique des déchets

Différents matières sont présentes dans les ordures : plastique, papiers, aliments d’origine animale ou végétale, métaux, boues … Il s’agit d’un ensemble d’éléments qui peuvent apporter des solutions à la consommation d’énergie, par le biais du Biogaz ou du Biodéchet. Cette source d’énergie est obtenue à partir de la fermentation de matières organiques issues des eaux usées et des déchets. Ainsi le biogaz peut être transformé en électricité, en carburant ou en source de chaleur. C’est tout un processus qui est développé dans les centres de méthanisation. Le traitement des déchets peut être une option intéressante à l’avenir dans la recherche sur les énergies. En France par exemple, les déchets incinérés permettent de produire de la vapeur, qui passe dans les tuyaux des réseaux d’énergie, qui permet le réchauffement de plusieurs villes et la production d’électricité. L’utilisation des déchets comme source d’énergie ne date pas d’aujourd’hui, en 2013 déjà, près de 7 millions de tonnes de déchets ont été traités par la méthanisation.


Un enjeu pour la préservation de l’environnement

Selon l'Agence internationale de l'énergie, de nombreux pays produisent plus de 30% de leur électricité grâce à l'énergie renouvelable. Beaucoup de pays comme la France, la Suisse, le Maroc, ont déjà adopté la méthanisation car c’est une solution pour lutter contre le réchauffement de la planète. Plus on utilise les déchets pour faire de l’énergie, moins on abuse des énergies fossiles.  Prenons exemple sur Genève, où les ordures produisent de l’électricité à près de 80 000 habitants. Leurs usines valorisent leurs déchets tout en respectant les principes du développement durable. Ainsi, après chaque transformation, ils produisent des milliers tonnes de CO2 chaque année.  Notez aussi qu’au Danemark, une trentaine d’usines produisent prés de 3,5 millions de tonnes de déchets par an, ce qui représente 5 % des besoins domestiques en électricité et 20 % en chaleur. En Afrique, le Maroc a lancé en 2010 sa première usine de production d’électricité  à base de déchets domestiques.  Les déchets sont une ressource «renouvelable et intarissable » car tant qu’il y aura de la vie, l’être humain en produira.


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?