La glace combustible : l'avenir énergétique

Les glaces combustibles sont des hydrates de méthane et représentent des structures blanches renfermant du gaz. Elles peuvent être trouvées dans les fonds marins, la toundra, les talus continentaux et dans le pergélisol des régions solaires. Des pays comme le Japon et la Chine se sont déjà lancés dans la recherche et des projets d’exploitation sont en cours. Focus sur la glace combustible.


Une énergie fossile considérable

Selon le professeur Praveen Linga de l’Université de Singapour, les hydrates de méthanes ressemblent à des cristaux de glaces. En effet en zoomant dessus, les molécules de méthane enfermées par les molécules d’eau sont visibles. La glace combustible a été découverte en 1960 en Russie. Aujourd’hui, elle est considérée comme une ressource énergétique d’avenir pressentie pour remplacer le pétrole, en tenant compte des réserves potentiellement considérables à l’échelle planétaire.  Elle est présente dans les zones de forte pression et de température. Un mètre cube de glace combustible est égal à 164 mètres cubes de gaz naturel méthane. La combustion  de l’hydrate de méthane rejette des émissions de CO2, équivalentes à celles du gaz naturel. L’hydrate de méthane est aussi inflammable que l’éthanol solide.


De l’extraction des échantillons de glace combustible à l’exploitation

En Mai dernier, la chine a annoncé son succès dans la collecte d’échantillons de glace combustible en mer de Chine méridionale. Les experts chinois ont  enregistré 6,47 millions d’ensembles de données expérimentales. La Chine a débuté ses recherches sur la glace combustible depuis 1998. Afin d’éviter d’éventuelles perturbations, les scientifiques chinois ont mis en place une nouvelle stratégie d’exploitation. Lors de l’extraction les fuites de gaz peuvent être nocives pour l’environnement, car le réchauffement climatique a fortement réduit la stabilité des gisements de glace combustible. Donc l’extraction n’est pas du tout facile avec la fragilisation des fonds marins et les variations de la température terrestre, et nécessite des moyens matériels importants et des mesures strictes.

Par ailleurs, plusieurs autres programmes de recherches ont été mis en place au Japon, Etats-Unis, Canada et en Allemagne depuis des années pour pouvoir exploiter la glace combustible. Ainsi les premiers forages ont vu le jour et les résultats s’annoncent particulièrement prometteurs. Même si pour le moment, il n’existe pas encore une carte officielle pour indiquer les différentes zones de gisement dans le monde.

Les scientifiques considèrent que la glace combustible pourra constituer une des principales sources d’énergie les plus rentables en 2030.


Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?