Votre dictionnaire français en ligne

La Toile qui fourmillait de ressources gratuites permet-elle encore aujourd'hui d'accéder gratuitement à des dictionnaires de français ? Certainement... même s'il ne s'agit pas des versions électroniques des dictionnaires classiques. Ces dictionnaires parfois naissant, parfois très anciens méritent d'être (re)découverts.


Seule difficulté dans la quête de ces dictionnaires : l'identification de leur origine. Pas toujours aisé de savoir qui porte ce dictionnaire en ligne : une association, une université, un éditeur, un particulier? C'est parfois surprenant. Ainsi un

dictionnaire français-anglais
qui peut se nourrir de vos suggestions est-il proposé par la UMR 6061 - Génétique et Développement (CNRS - Faculté de Médecine de Rennes) ! Il propose pas moins de 102.000 termes.

Une de ces richesses en ligne est certainement

le Trésor de la langue française informatisé
. L'originalité du TLF réside dans la possibilité de rechercher classiquement (avec le mot correct) mais aussi, très simplement, en tapant le mot phonétiquement, en omettant les accents, les tirets des mots composés, en tapant les mots fléchis (c'est-à- dire des formes conjuguées de verbes, des pluriels de substantifs. des formes quelconques d'adjectifs) Il est également possible d'opérer une saisie phonétique à partir de boutons (ainsi A-R-M-O-N-i-O-M devient "Harmonium").

Dans le domaine linguistique, on pouvait certainement compter sur nos cousins québécois qui mettent à disposition le

Grand dictionnaire terminologique
, le résultat de 30 années de travail de spécialistes de l'Office québécois de la langue française. Ce grand dictionnaire vous donne accès à près de 3 millions de termes français et anglais du vocabulaire industriel, scientifique et commercial, dans 200 domaines d'activité.

Faire oeuvre de pionnier vous intéresse? Alors rendez-vous sur le

Wiktionnaire
, un cousin de Wikipédia. Autrement dit un projet de dictionnaire de français écrit collectivement qui s'est lancé le 22 mars 2004. Selon le principe du wiki, chacun est libre de modifier n'importe quelle page, sans aucune nécessité de s'enregistrer.

Si vous vous intéressez aux synonymes, un des meilleurs outils est sans doute l'austère

dictionnaire des synonymes
réalisé par le CNRS et l'université de Caen. On peut y introduire des unités lexicales (mots, expressions) et les résultats sont classés.

Certains outils ont l'avantage d'être multifonctions comme chez

TV5.org
où l'on peut accéder à des dictionnaires de français, des synonymes, français-anglais, anglais-français et aux règles de conjugaison.

Rareté

Cet outil moderne qu'est l'Internet a l'avantage de mettre à la portée de chacun des ouvrages rares. N'importe quel internaute peut aujourd'hui accéder aux différentes versions du

Dictionnaire de l'Académie française
depuis celle de 1694. Grâce encore au Projet ARTFL (Project for American and French Research on the Treasury of the French Language), on peut également se pencher sur le
Thresor de la langue françoyse, tant ancienne que moderne
de Jean Nicot (1606) ou le
Dictionnaire critique de la langue française
de Jean-François Féraud (1787-1788).

Un musée virtuel

Et si vous faites partie de ces passionnés des dictionnaires, rendez-vous au

Musée virtuel des dictionnaires
. Ce site propose un historique des dictionnaires français, une chronologie, apporte des informations précises sur chaque dictionnaire (genèse, auteur, contenu), accessibles par la chronologie ou la liste des auteurs, avec des extraits significatifs (premières pages, préface, articles, illustrations) et un signalement bibliographique (articles et ouvrages, colloques, autres sites).

A lire aussi

  • Wiki : et si vos pages devenaient "collectuelles" ?
  • Wikipédia dépasse les 500.000 articles
  • Internet expliqué aux parents

Philippe Allard

Cet article paraîtra également dans la revue "

Lectures
" du Ministère de la Communauté française.


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?