Symboles funéraires, abréviations, imageries de nos cimetières de H à L

Le symbolisme funéraire peut être révélateur de la personnalité du défunt ou des conditions de sa mort. La "lecture" du symbole peut déterminer la tranche d’âge lors du décès, le sexe, l’état civil, le métier, les options philosophiques et politiques... Toutefois, une mise en garde est nécessaire ; le symbole se lit mais n’est point une grammaire aux règle intangibles; les exceptions sont légion. De H à L.


A-B
/
C-D
/
E-G
/ H-L /
M-P
/
Q-Z
/

La hache
La hache peut symboliser la vie du travailleur déporté durant l'une des guerres mondiales. Elle sera souvent accompagnée du drapeau national, symbolisant la Patrie, ou du boulet rattaché à une chaîne.

La haie
La haie est un massif taillé au feuillage persistant, par là elle suggère également l'éternité. Elle peut délimiter l'espace sacré.
Voir Les bornes.

La herse
La herse est l'outil symbolique par excellence de l'agriculteur. Dans le faisceau de matériels agricoles, la herse occupe souvent la place centrale de la panoplie constituée du râteau, du fléau, du rouleau, de la bêche, de la fourche... Une gerbe de blé ou des épis peuvent être disposés sur l'outil.

Le hibou
Le hibou (ou la chouette) - oiseau qui vit la nuit - est surtout présent sur la sépulture de libres penseurs car il symbolise Athéna, la déesse de la sagesse en Grèce. Il est donc une personnification de la connaissance qui parvient à vaincre l'ignorance et ses ténèbres.

L'hostie
Voir Le calice.

IHS ou JSH
Les initiales IHS ou, plus rarement, JSH, qui peuvent être entrecroisées, traduites en français, signifient, Jésus Hominum Salvator, Jésus sauveur des hommes.

Les immortelles
Les immortelles ou fleurs séchées sont représentées sous forme de couronne mortuaire où, par essence, elles viennent renforcer le sens d'éternité du cercle.


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?