Quelques règles typographiques

Autant soigner sa production écrite... et éviter de transgresser les bonnes vieilles règles. Celles-ci n'ont pas (ou peu) évolué et il n'existe pas de "nouvelle typographie".


Une affaire d'abréviations
Une abréviation est généralement composée des premières lettres du mot et se termine par un point. Ex. est ainsi l'abréviation d'exemple. D'autres exemples :

  • et cetera : etc., idem : id.,

Par contre, une abréviation qui se termine par la dernière lettre de son mot ne comporte par de point final comme numéro et numéros : no, nos (il s'agit de la lettre o en exposant).

Les titres des personnes (civilités) sont souvent erronément abréviés. Pour rappel :

  • Madame, Mesdames : Mme, Mmes (Me pour Maître)
  • Mademoiselle, Mesdemoiselles : Mlle, Mlles (et non Melle ou Melles)
  • Monsieur : M. (Mr étant l'abréviation du mot anglais Mister)
    On utilisera MM. pour Messieurs.

Les abréviations des noms de mesure s'écrivent en bas de case et son invariables : gramme(s) : g, centimètre(s) : cm, heure(s) : h (en minuscule, de casse, même dans un texte en capitales), jour(s) : j, kilogramme(s) : kg, kilomètre(s) : km, kilomètre(s) par heure : km/h, mètre(s) : m, seconde(s) : s, tonne(s) = t.

En ce qui concerne les nombres ordinaux, les erreurs sont courantes. N'écrivez pas 1ère mais bien 1re (première). Utilisez 2e (deuxième) et non 2ème, 3es (troisièmes) et non 3èmes. Les exposants se mettent toujours en bas de casse c'est-à-dire en minuscules.

Les capitales et bas de casse

En français, les capitales doivent être accentuées. On devrait donc écrire "Éditions Labor".

On utilise une capitale initiale :
  • en début de phrase ou de citation complète;
  • pour les patronymes, les prénoms, les surnoms ;
  • pour les noms des peuples, des habitants d'une région ou d'une ville;
  • pour les noms des voies (la rue Neuve);
  • pour les monuments publics (la Colonne du Congrès);
  • pour les noms communs employés dans un sens absolu ou en noms propres;
  • pour l'Église lorsqu'il s'agit du pouvoir spirituel (et non d'un lieu de culte ou d'un bâtiment);
  • pour les organismes d'état uniques (au niveau national ou international) (les Archives du Royaume, la Bibliothèque royale);
  • pour les organismes internationaux obéissent à la même règle que les organismes d'état (la Commission européenne, le Parlement européen, l'Association européenne de libre-échange, le Bureau international du travail)
  • pour les titres d'oeuvres et de journaux qui s'écrivent en entier et en italiques (si le texte est en romain) ou en romain (si le texte est en italique) (Le Soir, Harry Potter et l'ordre du Phénix).
Attention :
  • les dénominations d'une dignité, charge, grade ou fonction sont des noms communs et s'écrivent donc en bas de casse (le ministre de la Culture, le bourgmestre de Bruxelles); par contre, on utilise la majuscule pour le domaine d'activité des ministères et des secrétariats d'État (le ministère de l'Emploi et du Travail);
  • les noms des peuples restent en bas de casse;
  • les organismes d'état multiples sont des noms communs et s'écrivent donc en bas de casse (le tribunal de Mons, la chambre de commerce de Liège, l'école communale de Rumes)

Les sigles

Les sigles sont formés de la capitale initiale des différents mots qui composent chaque nom. On les compose désormais sans espace ni points (IDEA, RTBF, ONE, USA).

Les nombres et dates

Les chiffres arabes sont utilisés pour :
  • les quantités (normalement, les milliers sont normalement séparés par un quart de cadratin, et la partie décimale est séparée de la partie entière par une virgule et un quart de cadratin);
  • les dates (sauf les mois), les heures, les âges;
  • les années.

Les chiffres romains sont utilisés pour :

  • les divisions principales d'un ouvrage (théâtre, chants, chapitres, documents, fascicules, etc.) :
  • les millénaires;
  • les régimes politiques, dynasties,...;
  • les numéros dynastiques (Albert II).
  • Henry IV.
Par contre, on écrit en toutes lettres :
  • les nombres commençant une phrase;
  • les nombres employés comme substantifs (un billet de deuxième classe);
  • les nombres inférieurs à 10 (mais, pour des raisons de lisibilité et en fonction des principes d'e-écriture, on aura tendance sur le web à utiliser des chiffres arabes même dans ce cas).

Sites web

Philippe Allard
    

Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?