Velvet Underground

 La collection de tout vrai amateur de bonne musique compte un disque de "The Velvet Underground". Celui qui ne dispose pas encore d'un album de ce groupe légendaire peut maintenant combler cette lacune par l'achat de la nouvelle compilation lancée sur le marché européen au printemps 2003.


 The Velvet Underground,
'appuyant sur les textes et les compositions géniales de Lou Reed et John Cale, a influencé des générations de rockers et de groupes. Le statut de groupe culte de l'ancien groupe fétiche d'Andy Warhol a pris des proportions inégalées dans les années 1990.

 The Velvet underground était
déjà un véritable groupe
unk dix ans avant le succès de ce courant musical. Cela se reflétait dans leur style de vie, leur consommation de drogue et leur "attitude". Musicalement, on peut par contre difficilement les comparer avec le punk. Avec des chansons comme "Heroin", "I'm waiting for my man" et "White Light/White Heat", ils ont donné une nouvelle définition du rock and roll.

Le groupe s'est formé au début des années 1960 autour de Lou Reed et John Cale, qui recrutèrent le guitariste Sterling Morrison (un camarade de classe de Lou qui avait déjà joué avec lui dans de petits groupes obscurs) et le batteur Maureen Tucker, +(au tout début du groupe, Angus MacLise était batteur, mais il avait déjà quitté le groupe avant le premier concert). Lou Reed recherchait à l'époque une soupape d'échappement pour sa poésie et son art d'avant-garde et il semble que John Cale avait la même conception. Ce fut le début d'une turbulente relation d'amitié et professionnelle.

Fin 1965, ils furent découverts par le pape de l'art Andy Warhol au cours d'une prestation dans un bar quelconque. Andy Warhol fut immédiatement séduit et devint le manager du groupe qui ferait fonction de groupe-maison dans son spectacle "Exploding plastic Inevitable Show". Sur l'insistance de Warhol, le groupe dut accepter l'arrivée de la chanteuse blonde Nico qui chanta quelques morceaux sur leur premier disque. Ce premier disque fut baptisé "The Velvet underground and Nico". Il ne fut pas remarqué par le grand public, mais certains morceaux ("Heroin", "I'm waiting for my man") obtinrent déjà un statut de chansons cultes dans certains milieux. Après ce premier album, les premières frictions se firent déjà sentir dans le groupe et la chanteuse Nico les quitta. Peu après, les relations avec Andy Warhol se détériorèrent aussi.

En 1967, "White Light/White Heat" sortit et ce deuxième album ne connut aucun succès. A peine un an plus tard, les disputes entre Lou Reed et John Cale, les deux génies musicaux du groupe, s'amplifièrent. Lou Reed fut le vainqueur de cette épreuve de force et John Cale quitta le groupe. Il commença alors une carrière solo réussie. Le groupe continua sa descente aux enfers. Le troisième album "The Velvet Underground" contenait quelques jolis morceaux. Lorsque, après le quatrième album "Loaded", Lou Reed décida de laisser tomber le groupe, ce fut la mise à mort. Un disque sortit encore sans Lou Reed.

En 1993, les membres originaux du groupe se sont réunis pour une tournée triomphale, mais les bagarres récurrentes entre Reed et Cale y mirent un terme.

 En avril 2003, une nouvelle compilation est donc sortie. Le groupe, qui ne connut finalement que peu de succès durant sa véritable existence, est devenu légendaire. Ceci vient entre autres de l'influence importante qu'il a exercée sur les groupes et les musiciens ultérieurs, mais aussi parce que le Velvet était à la base d'une révolution dans le monde de la musique et eut des influences profondes sur le rock, la new wave et le punk. Les connaissances professionnelles, le talent, le génie et le succès en solo des deux leaders du groupe ne sont, bien entendu, pas étrangers non plus à leur récent succès.


La compilation

The very Best of The Velvet Underground (Universal Polydor 065 625-2, Europe, avril 2003)

Sweet Jane (4:07) / 2. I'm Sticking With You (2:29) / 3. I'm Waiting For The Man (4:42) / 4. What Goes On (4:33) / 5. White Light/White Heat (2:47) / 6. All Tomorrow's Parties (5:59) / 7. Pale Blue Eyes (5:44) / 8. Femme Fatale (2:40) / 9. Heroin (7:11) / 10. Here She Comes Now (2:03) / 11. Stephanie Says (2:51) / 12. Venus In Furs (5:10) / 13. Beginning To See The Light (4:48) / 14. I Heard Her Call My Name (4:38) / 15. Some Kinda Love (3:40) / 16. I Can't Stand It (3:23) / 17. Sunday Morning (2:55) / 18. Rock And Roll (4:49).


Sites web



Paul Willems

Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?