Urban Trad nous a fait aimer l'Eurovision

Cette année, la Belgique a pu participer au Concours Eurovision de la Chanson. C'était au tour de la partie francophone du pays à choisir son candidat. Le choix s'est porté sur le groupe folk Urban Trad. Malgré le scandale autour de la chanteuse Soetkin Collier et sa sympathie pour l'extrême droite, le groupe a pu se frayer un chemin vers la célébrité le samedi 24 mai 2003.


Les débuts

Le Concours Eurovision de la Chanson a été créé en 1956 en Suisse et 7 pays y prirent part (le Benelux, l'Italie, la France, l'Allemagne et leurs hôtes, la Suisse). Le précurseur du Concours Eurovision de la chanson était le festival de la chanson de San Remo en Italie. Le nom "Eurovision" a été donné par mimétisme avec le réseau de distribution du même nom qui gère la diffusion des émissions pour l'Europe entière depuis les années 50.

Une série de règles du jeu ont été mises au point. Elles ont connu un certain nombre de modifications au cours des années. La nationalité des participants n'a pas d'importance. Les artistes ne doivent pas nécessairement avoir la nationalité du pays qu'ils représentent. Le plus souvent c'est le cas, mais il y a des exceptions. En 1963, la chanteuse grecque Nana Mouskouri a concouru pour le Luxembourg et, en 1988, la québécoise Céline Dion a gagné pour la Suisse avec le titre : "Ne partez sans moi".

Le nombre de participants par pays a toujours été limité à 6 personnes. Un groupe plus important ne peut donc pas se produire. Urban Trad a dû laisser une partie de ses membres en Belgique pour cette édition 2003. En fait, le groupe est normalement composé de 9 membres. En plus de la contestée Soetkin Collier, qui est restée à la maison pour des raisons tactiques, 2 autres membres se sont retirés.


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?