Luxembourg et son Mudam

Mudam - vue de l'entrée principale (photo : Ph. Allard)Les amateurs d’architecture et d’art moderne n’ont qu’à se rendre à Luxembourg. La ville concilie ces disciplines artistiques dans son Mudam, terme plus familier pour désigner le Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean, du nom du souverain qui régna sur le duché de 1964 à 2000, l’année qui vit la mise en chantier de ce très beau musée.


Un chef d'oeuvre architectural

Ce musée est une création récente puisqu’il a ouvert ses portes le 2 juillet 2006. Il est évidemment pointé par les revues d’architecture car le bâtiment a été conçu par l’architecte sino-américain Ieoh Ming Pei, célèbre également pour sa pyramide du Louvre.

Le bâtiment voisine harmonieusement avec les vestiges de l’ancien Fort Thüngen, un ouvrage construit d’après les plans de l’architecte Vauban. L’architecte déclarait : L’aspect le plus important qui m’a séduit, c’est le jeu changeant entre le passé et le présent, le passé et l’avenir. Au Fort Thüngen, avec les Trois Glands (note : qui vont donner leur nom au Park Dräi Eechelen), le passé existe et je suis un admirateur du travail de Vauban, le concepteur du plan de masse des fondations. Ce qui m’intéresse, c’est comment harmoniser le passé avec le présent de façon à ce qu’ils se renforcent mutuellement".

Intérieur du Mudam (photo : Ph. Allard)L'édifice propose une superficie totale de 10.000 m² dont près de la moitié de surfaces publiques et d’exposition sur 3 niveaux. L’ensemble, en forme de flèche, attire inévitablement le regard, même si le plateau du Kirchberg, ne manque pas de réalisations architecturales intéressantes. Le musée s’appuie sur les murs d’enceinte de l’ancienne forteresse intérieure, elle-même conçue en forme de flèche.

Ce qui frappe le visiteur, c’est le soin apporté à la lumière par l’architecte qui a favorisé la lumière naturelle.
 


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?